Bienvenue dans cette école complètement loufoque où les créatures de contes, mythologies et légendes se retrouvent pour un enseignement et une nouvelle vie hors du commun.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lorsque le passé doit être abordé. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Club de thé
avatar

Nombre de messages : 166
Race : ESPert
Amour : Bientôt je l'espère !
Age : 18 ans

MessageSujet: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   Mar 6 Sep - 21:55

Cela faisait un moment qu'Etan était adossé à un mur au détour d'un couloir sans savoir s'il allait pouvoir lui parler ... sans que qui que ce soit ne les dérangent. Peut être n'allait il pas du tout pouvoir la croiser ici. Il devait la voir, la mettre au courant de ce qu'il ferait pour elle, pour la sauver. Elle n'avait peut être pas conscience d'être en danger, mais pour lui la laisser plus longtemps avec celui qui l'habitait représentait un danger. Malgré le nombre d'années qui s'étaient écoulées. Tout le temps où il l'avait comme abandonné.
Mais comment allait-il faire pour aborder ce sujet si épineux ? Après tout elle ne se souvenait plus de rien. Il avait bien peur que les choses soient plus compliqué que jamais et il doutait plus que tout du soutient que Second pourrait lui apporter...
Il entendit enfin des bruits de pas dans sa direction, ce qui manqua de le faire sursauter tant la situation le stressait. Faisant tourner entre ses doigts l'une de ses bagues il regarda le long couloir presque vide d'élèves. Espérant que ce serait elle. C'est d'un voix la plus basse possible qu'il se répétai en boucle la simple phrase qu'il lui dirait pour attirer son attention et qu'il débuterait cette longue discussion...

"Himitsu, je dois te parler d'une chose qui nous concerne tout les deux..."


Si elle était au courant et qu'elle n'oubliait pas ... la suite des événements serait plus simple et peut être cela lui donnerait le courage de se surpasser d'autant plus. Il fallait qu'il détruise la peur qui le clouait sur place et l'empêchait de trouver la solution. S'il se rapprochait à nouveau d'elle... Il pourrait...
Il avait baisser la tête le temps d'une hésitation, mais lorsqu'il la releva c'était un regard argenté brillant de détermination qui fixait chaque personnes qui passaient dans sont angle de vue.
Il avait pu en arrivé là grâce à la conversation qu'il avait eu avec Lunaris. Cela avait eu le mérite de le faire réfléchir, elle lui avait mit devant les yeux des évidences qu'il n'avait pas été capable de voir par lui même. Il fallait qu'il agisse...
Il se surprit alors à repenser à la lycanthrope, non que c'était une chose qui lui déplaisait. Il avait encore du mal à se faire au fait qu'il y pensait parfois plus qu'à Himitsu et son état... Elle était parvenu à être beaucoup plus présente dans son esprit. Contrairement à toute les personnes qu'Etan avait pu croisé jusqu'à maintenant et il ne savait pas si ça devait l'effrayer ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   Jeu 8 Sep - 16:32

Ah, satanée guérisseuse de pacotille... Trois jours qu'elle avait cru vivre l'enfer pour faire passer ce maudit mal de ventre et achever de se purger totalement aux herbes et à l'eau claire... Heureusement que les bases les plus élémentaires en terme de médecine par les plantes faisaient partie du savoir que l'on prodiguait à un futur alpha... Mais celle-là, si elle la recroisait... elle lui dirait clairement sa façon de penser et de ne plus chercher à guérir qui que ce soit ici !!! Hors de question qu'elle retourne dans son antre de torture de toute façon...

Non, ces trois jours passés dans les bois à se terrer et se tordre de douleur à cause des coliques n'avaient pas rendu Lunaris aimable et de meilleure humeur, c'était indéniable. Mais aujourd'hui, le mal avait passé et elle avait clairement le sentiment d'enfin renaître. Alors en ce lundi matinal, sa décision était prise, elle retournerait en cours ! Sinon ça ne serait que honte et déshonneur sur elle ! Qu'est-ce qu'ils diraient tous ceux qui lui font confiance pour rapporter la moindre goutte de précieux savoir sur les humains en sachant qu'elle s'était laissée mettre à mal et avait un temps dévié de sa mission abattue par un simple mal de ventre ?! Non de non, louper toute une journée complète ça risquait déjà de ne pas être simple à gérer alors... pas deux ! Ca n'arriverait pas ! Pas tant qu'elle serait en vie ! Enfin, s'ils avaient fait cours. Mais ils l'avaient forcément fait, non ?

Se poser la question n'allait pas lui apporter la réponse, c'est en allant le constater par elle-même qu'elle s'en rendrait compte. Et c'est bien pourquoi la louve avait pris la direction du hall pour jeter un oeil sur les panneaux de bois où les informations de l'école étaient régulièrement affichées. Tout ce qu'elle aurait besoin de savoir se trouverait forcément là-bas. Hum, mais ce qu'il paraissait long ce couloir... Ces murs étriqués et ce toit menaçant au-dessus de son crâne, ça aurait presque de quoi angoisser... On avait pas idée de faire des choses aussi... aussi ''emprisonnantes'' ! C'était bien une préoccupation d'humains ça ! Vouloir se protéger à tous prix ! Et puis se protéger de quoi d'ailleurs ?

Alors qu'elle réfléchissait à la question le nez levé vers cet erzats de ciel dans lequel elle ne voyait franchement pas ce qu'il y avait de rassurant, se jurant également à voix basse de faire savoir que la guérisseuse de l'école n'était qu'une sorcière aux pouvoirs maléfiques qui se dissimulait sous un visage d'ange, elle finit par capter une odeur familière. Elle baissa alors la tête et la pencha de côté en cherchant à mettre un nom et un visage sur l'effluve, sachant que celle-ci était reliée à une personne, un être de chair et de sang bien que... Métal, qui laissait un goût désagréable en bouche, mais derrière le tissu imprégné d'une odeur beaucoup plus plaisante et attira... La queue de la lycanthrope se serait mise à battre allègrement l'air à une cadence soutenue si celle-ci ne s'était pas trouvée sous sa forme humaine à cet instant. Ce qui n'était pas forcément une mauvaise chose, Lunaris ayant du troquer son pantacourt tâché, et ne sentant pas forcément la rose, contre le seul autre vêtement qu'elle possédait dans ses maigres effets personnels : une robe bleue foncée au jupon brodé de symboles blancs enlacés et à la taille rayées de blanc sur laquelle était nouée une ceinture de cuir (Pour se représenter la chose mieux que par ma très mauvaise description T_T). La bouche de la jeune femme, en apparence, s'élargit en un sourire tel qu'il éclipsa à lui seul en une fraction de secondes toute trace de l'expression de sa détermination et de son sérieux.

C'était bien lui. Il était bien là, à l'autre bout du couloir, et se tenait dos à elle. S'apprêtant à l'interpeller d'une façon bien à elle, décidée à profiter de l'élément de surprise que le fait d'arriver dans son dos lui procurerait, aucun son ne franchit pourtant le seuil des lèvres de la lycane. Comme si, quelque chose en elle grondait furieusement, la honte de se comporter tout à coup comme une jeune louve folle alors qu'elle avait plus important à faire ?... La petite voix de sa morale qui lui soufflait qu'elle était bien en liesse tout à coup alors qu'elle s'était faite cette promesse solennelle il n'y avait pas si longtemps que cela pourtant ? Hum, peut-être un peu de tout ça oui. Mais, même si ça aurait pu être la raison de son silence, il n'en fut rien, un pressentiment avait en faite saisi la louve qui eut comme l'intime conviction qu'elle devait d'abord continuer à observer avant de s'annoncer. Et ce pressentiment se confirma. Une autre personne arrivait à l'opposé du couloir, toute vêtue de rouge et sertie d'une tignasse noire comme la nuit elle-même qui semblait luire de manière irréelle là où il ne pouvait être question de lumière. Tout sembla alors très clair dans l'esprit de la lycane qui recula d'un pas, puis de deux. Il l'attendait ELLE.

Sans trop savoir pourquoi, elle marcha à reculons aussi vite qu'elle put en longeant le mur et se dissimula dans son angle, plaquée contre la cloison l'oreille tendue et le coeur battant.

Est-ce qu'elle était sur le point de... les espionner ?... Ca en avait en tous cas tout l'air. Et elle-même n'avait aucune foutue idée de pourquoi elle faisait une chose pareille.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de cuisine
avatar

Nombre de messages : 489
Race : Indéfini plutôt vampirique !
Amour : Ah veux bien moi
Age apparent : 17ans et demi

MessageSujet: Re: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   Dim 10 Juin - 17:00


Himitsu se baladait tranquillement dans les couloirs. elle revenait de sa balade avec Reno qui l'avait si gentiment amené à la bibliothèque pour trouver ce sort de journal intime.
Elle crapahutait ne se doutant pas qu'Etan attendait son passage pour lui parler très sérieusement. Lui parler de quelque chose qui expliquerait certainement toutes ses années oubliées et son état actuel. Second c'était bien gardé de lui dire tout ça et quand il vit le jeune homme en blanc au loin il eu un très mauvais pressentiment, si bien qu'il essaya de détourner l'attention de l'indéfinie pour qu'elle passe à côté de lui sans même le voir. Celle si sans comprendre parla même à voix haute.

"Ha mais qu'est ce que tu fais ?"

Elle s'arrêta au milieu du couloir alors que l'esprit squatteur lui dit méchamment qu'il aimerait bien qu'elle se dépêche, prétextant qu'il s'ennuyait dans ce couloir avec tout le monde. Dommage dans son cas il ne pouvait pas dire qu'il se sentait mal ou autre car c'était tout bonnement impossible et mentir sur ce point à la jeune fille était impossible. Au final cela eu l'effet inverse de ce qu'il voulait. Himitsu se posa des questions et essayait d'y trouver des réponse en regardant autour d'elle apercevant finalement Etan qui semblait attendre quelque chose.
Elle n'avait même pas remarqué Lunaris qui était non loin de là en train d'écouter. Elle aurait peut être hésité à s'avancer d'un ou deux pas vers Etan si c'était le cas.

_________________
Ne rien savoir, ne connaitre personne, c'est n'avoir rien a perdre.
Avoir des amis c'est avoir tout à perde c'est ce qui nous fait vivre et nous détruit.
Avoir tant de choses à perdre c'est... Fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/1322050/Laetiss

Club de thé
avatar

Nombre de messages : 166
Race : ESPert
Amour : Bientôt je l'espère !
Age : 18 ans

MessageSujet: Re: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   Mar 3 Juil - 6:52

Etan Ne perdait pas de sa détermination malgré les minutes qui s'écoulaient. Il espérait ne pas louper du regard Himitsu si jamais elle passait bien devant lui dans ce couloir. D'ailleurs elle faillit bien lui échapper mais la jeune indéfinie c'était arrêté au milieu du couloir et l'avait regardé. Il c'était tendu en croisant son regard, comme s'il ne s'y attendait pas. Il ne la quitta pas des yeux et se détacha du mur pour aller à sa rencontre, esquissant un sourire pour ne pas l'inquiéter d'entrer de jeu.

"Bonjour Himitsu."

Un sourire doux qu'il garda pour cacher toute son angoisse interieur, l'avoir en face de lui avait pour effet d'embrouiller son esprit plus qu'il ne l'aurait voulu. Il lui tendit la main quelques secondes et décida finalement de saisir de lui même celle de la presque vampire pour l'attiré doucement là où il se trouvait plus tôt. Il vérifia autour de lui en parcourant le couloir brièvement des yeux que personne ne les écoutait. Mais il était tellement tendu qu'il était bien capable de ne pas remarquer une personne non loin de là pourtant et dont les oreilles étaient particulièrement sensibles.

"J'ai... j'ai à te parler de quelque chose..."

Il se retrouva déjà à ne pas reussir à suivre tout ce qu'il avait mentalement préparé pour cette rencontre. Il fit tout pour ne pas le montrer mais il se sentait particulièrement mal à l'aise. Il devait garder son calme, souffler... et remettre de l'ordre dans son esprit pour expliquer clairement les choses à Himitsu. Et surtout il devait tout faire pour que Second comprenne ses intentions et qu'il ne compromette pas tout ce qu'il avait préparé ...

"Je suis désolé de t'ennuyer maintenant Himitsu... Mais il a des choses qui nous concerne tout les deux que tu as oublié mais que tu dois savoir... Depuis trop longtemps je t'ai laissé dans l'ignorance."

Il avait perdu son sourire rassurant, à présent il était d'un serieux presque inquiétant. Il fixait les yeux vers de la jeune fille avec la détermination qu'il n'avait pas perdu.
il ferait tout pour qu'elle puisse redevenir celle qu'elle était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   Jeu 5 Juil - 18:26

Quand les paroles du jeune humain parvinrent aux oreilles à l'ouïe extrêmement fine de la lycane, elle sentit dans sa poitrine son cœur faire un bond pour sembler ne pas réussir à ré-atterrir. Peut-être parce qu'elle retint soudainement son souffle... Avait-elle peur que celui-ci ne se brise en retombant ?... Non, s'il y avait bien une seule chose qu'elle craignait de voir voler en éclats à cet instant, c'était sa volonté... Parce que cette situation, elle n'y était pas préparée... Elle n'avait même pas souhaité une seule fois se trouver là quand Etan trouverait le courage de faire ces fichues révélations à cette femelle... Parce qu'il y avait des choses qu'elle n'avait vraiment pas envie d'entendre...

Et puis, qu'est-ce qui lui prenait à lui d'ailleurs tout à coup de faire preuve d'enfin autant de détermination ?! Elle pensait devoir encore un peu le pousser et l'aider à trouver la bonne voie mais il venait de s'y engouffrer comme un stupide piaf qui file tout droit vers son perchoir sans réfléchir ! Tout seul ! Comme un grand ! Elle avait pour le coup le désagréable sentiment de se sentir... Ha ! Elle ne trouvait pas les mots... Mais... quelque chose d'autre tiqua très vite dans son esprit.

Il allait lui dire tout ça comme ça ?? Là ?? Maintenant ?? Dans cet endroit aussi inadapté à la situation ?? Dhaaaaaaarh, Etan ! Bougre d'imbécile qui n'était pas capable de trouver la juste mesure entre trop réfléchir et pas assez ! Plaquée contre l'enduit froid de cette surface rude, elle se retint de se frapper le front en y portant la main pour secouer ensuite la tête et préféra se contenter de serrer les poings. Il fallait absolument rester silencieuse... Et ce n'était pas une mince affaire... Mais quel idiot ! Quel idiot ! Quel idiot ! Elle rongeait amèrement son frein en s'empêchant d'intervenir pour lui secouer les puces à cet écervelé.

N'empêche, est-ce qu'elle faisait bien d'être là ?... Il suffirait qu'elle prenne la direction opposée et reparte par là où elle était venue et... Elle soupira. En son fort intérieur, elle trouvait l'idée séduisante, oui, mais ce serait assez lâche... Elle n'avait pas envie d'entendre cette conversation, c'était vrai, mais peut-être qu'il fallait qu'elle l'entende... Alors elle baissa la tête, fixant le sol dans une expression partagée qui lui donnait l'air d'être égarée. L'idée ne lui plaisait vraiment vraiment pas... Alors elle se chercha une autre forme d'excuse pour faire passer la mixture.

Si jamais ça ne se passait pas bien, ce serait bien que quelqu'un soit là. Qu'il ne se retrouve pas seul en cas de coup dur. Voilà, oui, elle restait au cas où. Mais si le dénouement de cette histoire devenait trop... Elle serra les dents, toujours en silence, et guetta malgré elle la suite. De toute façon, ça ne pouvait que bien se finir. De toute façon, il fallait que ça se finisse bien...

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de cuisine
avatar

Nombre de messages : 489
Race : Indéfini plutôt vampirique !
Amour : Ah veux bien moi
Age apparent : 17ans et demi

MessageSujet: Re: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   Lun 16 Juil - 5:24

La jeune indéfinie fut suprise de voir Etan venir à elle en lui disant boujour mais elle lui répondit à son tour avec un "Bonjour" presque inaudible. Elle ne savait pas pourquoi sur l'instant elle c'était sentit si mal à l'aise en lui répondant, pourtant il lui avait simplement sourit. Elle sursauta quand il lui prit la main mais se laissa entrainer pour être un peu en retrait des autres. Elle rougissait légèrement ne comprenant pas trop de quoi il voulait lui parler. Il ne se voyait pas si souvent que cela et ... Non elle n'arrivait pas à comprendre. mais ce qui l'inquiétait dans tout ça c'était Second qui avait essayé de lui faire accelerer le pas... Est ce que... lui avait repéré le garçon avant, il voulait qu'elle évite Etan ?

" Tu ne m'ennuis.... pas ?"

Elle leva les yeux vers lui... qu'avait elle oublié ? Elle se sentit d'un seul coup envahit par un sentiment de peur qu'elle n'avait pas l'habitude d'avoir. Elle avait regardé autour d'eux comme lui l'avait fait, c'est comme si elle s'imainait que tout le monde c'était mit à la fixer du regard. Cette simple phrase et le sourire disparue d'Etan ... elle se sentait à cet instant comme oppressée. Himitsu essaya de se rassurer, après tout elle savait qu'elle oubliait beaucoup de choses, peut être qu'elle avait oublié juste une discussion qu'ils avaient eu à l'école, ça ne devait pas être quelque chose de si important que ça. Mais... mais pouruqoi avait-il l'air si serieux ? Pourquoi elle avait l'impression que ça n'avait rien à voir avec l'école ...
Elle était resté là à regarder Etan sans le fixer dans les yeux, elle semblait plus perdue qu'autre chose et ce qui renforça son angoisse fut d'entendre Second pester sombrement.

*Qu'est ce qu'il fait cet imbécile...*

Non décidément quelque chose n'allait vraiment pas et ce n'était pas qu'une impression qu'ele avait elle en devenait de plus en plus certaine...

"Combien ... de temps ... ?"

La jeune fille avait laissé ses quelques mots passer ses lèvres, si c'était des choses si importantes, depuis combien de temps l'avait il laissé dans l'ignorance...
Elle semblait calme, si ce n'est pres impassible, sa naïveté mise de côté elle préféra s'attendre à tout et se renfermer tant qu'elle le pouvait encore avant d'entendre des choses qu'elle redoutait tant sans pour autant les connaitre.

_________________
Ne rien savoir, ne connaitre personne, c'est n'avoir rien a perdre.
Avoir des amis c'est avoir tout à perde c'est ce qui nous fait vivre et nous détruit.
Avoir tant de choses à perdre c'est... Fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/1322050/Laetiss
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lorsque le passé doit être abordé. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le passé doit être abordé. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Lorsque ton passé t'appelle, ne répond pas. Il n'a rien de nouveau à te dire > Aidy ?
» « Lorsque ton passé t’appelle, ne réponds pas, il n’a rien de nouveau à te dire »
» Lorsque le passé resurgit ? Alexandra
» On doit faire le deuil de sa vie passé [ Tsuki ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster School Madness :: [RP]Les locaux :: Les couloirs-
Sauter vers: