Bienvenue dans cette école complètement loufoque où les créatures de contes, mythologies et légendes se retrouvent pour un enseignement et une nouvelle vie hors du commun.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entretien Fuyuko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Entretien Fuyuko   Mar 15 Mar - 21:49

Elle vient à peine d'arriver et elle se retrouve déjà emmener dans une belle salle. Elle comprend très vite que c'est une salle d'attente. Parait-il qu'il faut qu'elle passe un entretien pour entrer dans l'établissement, pourquoi, c'est fortement possible et logique. Elle a donc suivi le plus docilement possible la personne, sans en demander plus. Et maintenant, on la laisse seule dans cette salle où elle peut y voir des chaises et une porte, sans doute une qui conduit à un bureau, comme toujours. Oui, elle est assez perspicace la Fuyuko. Avant de partir, la personne lui demande d'attendre gentiment. En même temps qu'elle jette un regard à la pièce, elle se demande ce qu'elle pouvait bien faire d'autre. Ah si, elle pouvait s'en aller mais bon, elle n'en voyait pas vraiment l'intérêt. Vu qu'elle était là, autant aller jusqu'au bout, quitte à se prendre un mur.
Elle prend donc place, elle s'assoit, oui, bien entendu, elle ne va pas rester planter en plein milieu non plus. Doucement, sans vraiment faire attention à sa position qui se trouve être assez nonchalante, c'est à dire, les jambes écartées... Bien heureusement, elle est habillée d'un pantalon en jean assez moulant mais simple. Elle ne porte jamais de robe ou de jupe d'ailleurs car elle sait très bien qu'elle ne fait jamais attention à mon comportement physique, si on peut dire. Dans un réflexe, elle remet son bandeau, profitant du court instant où ses cheveux blancs sont libérés pour passer une main dedans. Elle jette un coup d’œil à sa tenue, espérant qu’elle ne soit pas trop négligée pour un entretien de ce genre. Franchement, on aurait pu la prévenir, elle avait maintenant l’air bien. Elle releva un peu son débardeur, pour que cela soit moins dénudé, un peu plus formel.

Elle attend toujours, la patience est parait-il signe de grande vertu. De toute façon, elle est tous sauf pressée. Et oui, malgré son allure quelque peu rebelle et assurée, elle appréhende beaucoup le moment car tout dépendait de cet entretien. Si elle n’était pas acceptée, elle se demandait bien où elle pourrait aller. En pensant à cette idée qui lui donna des frissons, elle espéra aussi que personne n’allait venir la surprendre ou encore la mettre mal à l’aise… Elle n’avait pas encore envie de se transformer en chat. C’était vraiment dérangeant cette particularité. A chaque fois qu’elle se retrouve surprise ou gênée, son corps réagit et la montre en ce petit félin blanc aux yeux rouges. Un moment assez gênant pour elle, d’autant plus que quand cela se calme, elle retourne tout de suite dans son corps de femme cependant, elle se retrouve à chaque fois dénudée, avec ces vêtements au pied. Son corps de femme est d’ailleurs assez finement sculptée et quelque peu généreux, tout de même, pour une jeune fille de 19ans.
Par un autre réflexe, ses yeux rouges se posent sur la porte. Elle se demande bien quel genre de personne pourrait se trouver derrière. Pendant que des tonnes d’idées lui passaient par la tête, elle attendait toujours, espérant être acceptée, bien sûr…

[HRP : C'est petit mais... je n'avais pas d'autre idées errrf ! Désolé ><"]
Revenir en haut Aller en bas




Nombre de messages : 84

MessageSujet: Re: Entretien Fuyuko   Mer 16 Mar - 18:40


Alors que la demoiselle attendait patiemment qu'on vienne la chercher, la porte du bureau s'ouvrit avec violence et c'est un adolescent un peu paniqué qui en sortit en toute hâte. Le garçon, visiblement un peu choqué par ce qui venait de se produire, présentait de nombreuses marques noires sur le visage... des marques ? De petites formules mathématiques et physiques, pour être plus précis. Il ne faut pas non plus oublier qu'une fausse moustaches avait également été dessinée à l'indélébile sur son visage ! Mais qui pouvait bien être l'auteur de ces écritures faciales ? Le professeur Edelstein bien sur ! Ce dernier sortit précipitamment de son bureau à la suite du garçon, sans vraiment avoir l'intention de le poursuivre. Le jeune homme tout juste accepté dans l'école, lui, se contenta de fuir à travers les couloirs du bâtiment scolaire à toutes jambes, ne se retenant pas de crier :

- Ce prof est taré ! Taré !

Le professeur, lui, voyant ses formules disparaître au loin, prenant une pose dramatique dont il avait le secret, lança un théâtral :

- Emporteras-tu un morceau de ma gloire future dans ta fuite ?!

Mais il comprenait bien la réaction de l'élève... il s'était juste laissé emporter par son enthousiasme et, étant à court de papier vierge, s'était précipité avec son indélébile sur l'élève. Il fallait qu'il les note, ces nouvelles formules révolutionnaires -ou pas- ! À tout prix ! Mais après s'être rendu compte qu'il était en train de lui écrire sur la figure, il tenta de dessiner une moustache en espérant que le jeune homme aurait assez d'humour pour apprécier la "blague"... ce qui ne fut pas le cas ! Dommage !

Le jeune Ilian Edelstein, une tasse pleine de café dans une main et l'autre tenant fermement le marqueur indélébile, soucieux de conserver l'intégralité de ses idées par écrit, se mit à noter ses formules... sur le mur du couloir. Une fois satisfait, il se tourna vers la jeune élève aux cheveux blancs qui attendait et, après l'avoir fixée durant de longues secondes, lui offrit un très grand sourire qui, même s'il était amical, pouvait éventuellement mettre un peu mal à l'aise.

- Suivant !

Il prit une nouvelle gorgée de café et s'engouffra dans son bureau, incitant la jeune fille à le suivre :

- Entre et installe-toi... je suppose que c'est pour un entretien ?

Ainsi, il parcourut le chemin qui le séparait de sa chaise de bureau avec son air d'endormi mollasson habituel. La pièce en elle-même était assez... étrange ? Originale ? Un peu à l'image de l'individu qui l'habitait, je suppose. Il y avait des formules mathématiques... partout ! Les murs blancs en étaient remplis ! Tout comme le plafond, d'ailleurs... à se demander comment il avait fait pour le tapisser de la sorte ! Seul un portrait du célèbre Einstein avait été épargné. De nombreuses caisses en carton traînaient un peu partout dans la pièce, à tel point qu'il fallait en enjamber quelques uns pour se frayer un chemin ! Consciencieusement étiquetés, ils contenaient de nombreuses feuilles de papiers ; remplies de formules, schémas et diagrammes en tout genre. Il était possible de voir de nombreuses éprouvettes, vides ou remplies de liquides étranges, ainsi que des alambics et tout le matériel trouvable dans un laboratoire de chimie. Une grande armoire, sur le dessus de laquelle se trouvaient de larges plans roulés sur eux même, contenait tout un fatras électronique et mécanique... autant dire que c'était clairement le chaos là dedans ! Sur le meuble qui servait de bureau au professeur trônaient fièrement une cafetière, des tasses à café et... un four à micro-ondes.

À se demander ce que la jeune -futur- élève aux cheveux blancs se dirait lorsqu'elle pénétrerais dans cette... antre...
La pauvre n'était d'ailleurs pas au bout de ses peines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Entretien Fuyuko   Dim 27 Mar - 18:58

Elle attendait depuis un petit moment, patientant sagement dans le calme qui régnait. Quand le jeune homme sortit en tout hâte, elle ne put se retenir de pousser un petit cri. Heureusement, même si elle ne savait pas trop comment, elle avait réussi à freiner son changement, si on pouvait appeler cela ainsi. Elle le regarda partir et tiqua sur son visage. Elle fronça les sourcils, surprise et pencha la tête sur le côté. C’était des formules mathématiques ? Elle n’était pas sûre d’elle car l’homme était déjà loin devant elle. Elle eut un autre mouvement de surprise en voyant un autre homme sortir. Elle écarquilla les yeux, l’écoutant, restant sans voix face à cette situation quelque peu spéciale.
Ce prof ? Elle jeta un regard au fameux professeur. C’était bien sa vaine ! Il fallait qu’elle passe son entretien avec un fou furieux des mathématiques… Elle qui n’appréciait pas forcément cela, elle allait être gâtée. Elle l’écouta parler et eut une envie irrésistible de rire face à l’aspect comique de la situation qui se déroulait devant elle. On aurait plutôt cru qu’il perdait son amour… Quoi que, son amour était peut-être les mathématiques.
Elle ne dit aucun mot quand il écrivit ses formules sur le mur, se contenta d’un haussement de sourcil. Elle qui ne voulait pas être surprise… C’était bien sa chance, tiens ! Elle eut un petit soupir, espérant se contrôler assez. Oui, elle détestait ce pouvoir empoisonné. Se transformer en chat était souvent une source de moquerie. Elle se rappela de la première fois où ça lui était arrivé, on l’avait insulté de monstres et d’autres qualificatifs tout aussi glorieux. Ces parents l’avaient envoyés ici en prétextant qu’elle serait mieux, mais bon, elle savait très bien qu’ils avaient plus honte qu’autre chose.

Elle fut surprise quand il se remit à parler. Elle jeta un petit regard à la pièce… Voyant que c’était son tour, elle eut une bouffée de stress qui la prit. Elle se calma in extrémis avant son changement. Il était conseillé qu’elle ne se montre pas comme cela. Elle reprit son souffle avant de se lever pour le suivre, comme il semblait le vouloir.

Elle resta sur le pas de la porte quelques secondes. Elle rêvait ou quoi ? Elle avait bien vu que c’était un fan des mathématiques, mais… à ce point là, cela en devenait flippant. Elle regarda les murs, voyant des tonnes de formules qu’elle ne comprenait pas. Son regard se perdit aussi sur le plafond. Elle avait l’impression d’être dans un de ces cauchemars. Elle essaya donc de se frayer un chemin dans ce domaine où les cartons étaient rois. Elle eut un petit rire car ce genre de parcours lui faisait penser à des jeux où il faut trouver le meilleur chemin pour arriver au but. Elle ne voulut pas regarder davantage le décor pour la simple raison qu’elle était déjà assez stressé par ce qu’elle avait vu. Ce genre de personnalité aussi extravagante avec le chic pour la stresser et la rendre le plus mal à l’aise possible. Elle arriva enfin au bureau et s’installa sur une chaise. Elle posa doucement ses mains sur ses jambes pour ne pas montrer les tremblements qui commençaient à la prendre. Elle prit une position plus adéquate, prenant grande attention à ne pas paraître trop nonchalante ou vulgaire.

- Oui, c’est pour un entretien. Je m’appelle Fuyuko Genzô.

Elle regarda quelque peu le bureau, évitant de regarder dans les yeux son professeur. Elle était bien plus timide que son accoutrement le montrait. Elle eut un petit soufflement discret puis releva un peu la tête mais prit grand soin de ne pas le regarder dans les yeux. L’entretien commençait maintenant, il promettait d’être particulier…
Revenir en haut Aller en bas




Nombre de messages : 84

MessageSujet: Re: Entretien Fuyuko   Mar 29 Mar - 17:49


Monsieur Edelstein s'installa sur son bureau, non sans s'être amusé à tourner une fois sur lui-même une fois assit... les joies des chaises à roulettes ! L'air aussi las que d'habitude, il se mit alors à chercher après le dossier qu'il allait devoir remplir avec les informations que la mademoiselle allait lui fournir. Le train train habituel : il fallait tester les élèves, voir qui ils étaient et quelles étaient leurs motivations. Rien de bien méchant, quand on les fait passer, les fameux entretiens... mais il faut avouer que c'est déjà un poil moins drôle quand on se fait interviewer de la sorte par un inconnu loufoque et un brin excentrique. Le professeur tenta tant bien que mal de débarrasser son bureau, reculant son four à micro-onde autant que possible et c'est sans attendre une seconde qu'il prit note du nom et du prénom de la jeune fille.

- Bien, bien, bien... comme tu t'en doutes, je vais devoir te questionner un peu, pour savoir qui tu es et connaître un peu tes motivations avant de décider si tu es acceptée ou non dans notre école.

Une explication qui semblait ici bien à propos, étant donné que la demoiselle semblait un peu stressée. Le jeune homme, car il fallait préciser que le professeur ne faisait pas beaucoup plus vieux que ses élèves, en profita pour se faire une autre tasse de café... c'était un peu son carburant à lui.

- T'en veux une tasse ?

Ha ça, le professeur n'était pas radin lorsqu'il s'agissait de partager son précieux nectar avec les autres... et puis, ce serait peut-être un bon début pour faire diminuer un peu la pression chez la jeune fille. Rien de tel qu'une petite conversation autour d'une cafetière pour diminuer un peu l'aspect sérieux et professionnel de l'entretient ! ... encore que dans un bureau comme celui-ci... Bref ! Ilian remonta ses lunettes, qui commençaient à lui retomber sur le bout du nez, et décida d'entamer la première série de questions directement. Des questions toutes simples, en théorie. En théorie seulement, car certains élèves éprouvaient parfois des difficultés pour y répondre.

- Nous allons commencer l'entretient tout de suite, si ça ne te dérange pas ! Avant toute chose, j'aimerais que tu me donnes ton âge et que tu me parles un peu de la race à laquelle tu appartiens.

Pour le nom et le prénom, c'était déjà fait... et si l'âge était important, avoir des informations claires sur la race d'un élève est toujours une bonne chose : certains d'entre-eux ont des capacités qu'il faut parfois surveiller ou peuvent être sensibles à des éléments naturels comme l'eau, la lumière, etc. Il est important de pouvoir encadrer les élèves du mieux possible en leur offrant des conditions de vie optimales. Il fallait à tout prix éviter de les mettre en danger.

C'est ainsi que le jeune professeur s'affala complètement sur son siège, fixant la jeune fille de son regard d'émeraude - et dieu sait que beaucoup de gens trouvent qu'avec son air las habituel, ses yeux ressemblent à ceux de poissons morts - comme il avait l'habitude de le faire avec tout le monde. Il ne voulait pas spécialement la mettre mal à l'aise, loin de là, mais il aimait beaucoup observer les gens, les analyser, remarquer leurs moindre mimiques, ce genre de choses... ça l'aidait beaucoup à comprendre le caractère des gens qui l'entourent. La demoiselle, intimidée ou non, n'y échapperait pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entretien Fuyuko   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien Fuyuko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster School Madness :: Archives Entretiens/Demandes RP-
Sauter vers: