Bienvenue dans cette école complètement loufoque où les créatures de contes, mythologies et légendes se retrouvent pour un enseignement et une nouvelle vie hors du commun.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis un monstre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Je suis un monstre...   Sam 21 Aoû - 14:01

[ Hj : Je te demande pardon d'avance si c'est fade ou pas suffisamment dans le ton, j'ai un peu perdu le fil de la pensée de la louve en deux mois et ne suis plus trop dans la situation alors... ^^''''' ]


Sous sa forme de louve qu'elle avait prise pour filer plus aisément à travers bois, Lunaris avait couru à en perdre haleine, le cœur battant si fort qu'elle eut l'impression qu'il allait exploser... Mais elle n'arrêta sa course que lorsqu'elle fut en vue du lac, là, elle balança les vêtements qu'elle avait en gueule et fonça se jeter dans l'eau pour essayer de se laver de cette souillure dont elle avait le sentiment d'être couverte... se roulant, s'ébrouant, se tournant et retournant dans l'eau avec la frénésie et l'espoir désespéré de se laver de son ignoble crime...

Quand elle fut à bout de forces, elle se laissa tomber sur le flanc en haletant, la tête sur la berge et le reste du corps dans l'eau. Là, vidée de ses forces, épuisée et moralement à bout, elle espéra que naitrait enfin un quelconque sentiment réconfortant de tâche bien accomplie, mais rien n'y fit... Elle ne se sentait ni soulagée ni en plus en paix... et le sentiment de culpabilité ne l'avait absolument pas quitté... Elle était juste complètement cassée en plus d'être tourmentée à présent...

Sa forme se mua alors et elle reprit son apparence d'humaine sans même s'en rendre compte, nue, allongée dans l'eau avec pourtant le sentiment de se sentir toujours aussi sale... Elle leva les bras vers le ciel et observa ses mains, ils lui semblait voir du sang les tâcher alors qu'elles étaient en réalité immaculées. Sale... elle se sentait juste sale... Les larmes lui montèrent alors aux yeux...


« J'ai vraiment... tué quelqu'un ?... »

Les larmes perlèrent sur ses joues et sa gorge se noua douloureusement. Elle serra les dents et frappa l'eau du plat de la paume de ses deux mains dans un geste furieux.

« Je suis un monstre... Père aurait si honte de moi... »

Et elle se prit le visage à deux mains en sanglotant.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Dim 22 Aoû - 8:53

[C'est de ma faute pour beaucoup pas d'excuse à avoir.]

La seconde où Lunaris était sortie des douches j'avais décidé de la suivre. Je lui courrais après avec la bonne intention de la rattraper mais, aussi bon que j'étais en course, elle me laissa sur le banc de touche en se transformant en loup et en détalant à une vitesse qui me rendait jaloux. Je n'étais pas l'exemple de force brute mais si en plus quelqu'un me battait à la course aussi facilement je me sentais encore plus faible. Je redoublais mes efforts mais finit par la perdre de vue.

"Maisoùest-cequ'elleàbienpualler !"

Elle n'était pas partie en direction des dortoirs ou du foyer, je ne l'imaginais pas aller à la cafèt' où tout autres lieux dans son état, dans mon empressement je décidais pourtant de chercher partout. Elle devait vouloir respirer, il fallait que j'aille dehors pour chercher en espérant la trouver rapidement. Ah chose que personne n'a peut être encore noté, je suis toujours qu'en serviette, mes vêtements était dans ma chambre et je n'avais pas fait de pause pour les récupérer. Moi même je ne m'en rendis compte qu'à ce moment.

"ETM**** ! Tantpisjevaispasrevenirenarrièremaintenant."

Je crois que que j'eu encore de la chance dans mon malheur, malgré ma course la serviette n'avait pas bougé d'un chouïa. Si il y à quelqu'un au dessus de nous je le remercie, mais il aurait pu me donner au moins un caleçon...
Je retrouvait enfin Lunaris dans lac et encore une fois nue ce que je remarquait seulement arrivé à elle. Complètement essoufflé et claqué d'avoir autant couru je me laissai tomber sur l'herbe à coté de l'eau. Je me tenais légèrement en arrière avec mes bras pour me soutenir et tête vers le ciel à reprendre mon souffle avec un bruit rauque de respiration.

"Aaaah ! Je ... suis claqué ... Ah..."

Je regardais d'un oeil Lunaris qui n'avait pas du louper mon arrivée très peu discrète. Elle pleurait et j'en avais d'autant plus de mal à reprendre mon souffle.

"Jenesaispasquoi te dire ... ah ... Maisnecompte pas sur moi ... pour te laisser seule ... alors que t'es dans cet état ... par mafaute. Ah ..."

J'hésitais à rajouter quelque chose pour peut être la faire sourire ou au moins qu'elle arrête de pleurer. Aller au point ou j'en étais je pouvais bien me rendre un peu plus ridicule.

"Quellecourse ! ... Fouah... Le sauveur avec son unique serviette est là pour toi... ah ..."

Je commençais enfin à reprendre mon souffle. Et le peu de vent qu'il y avait séchait ma transpiration, merci le vent t'es mon ami. J'avais plus envie qu'autre chose de m'étaler complètement dans l'herbe mais si elle s'imaginait que je mourrais encore je risquais de ne pas arranger du tout les chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Lun 23 Aoû - 17:16

C'est à peine si Lunaris remarqua l'arrivée d'Ano quand celui-ci vint se laisser tomber sur l'herbe à deux pas de l'endroit où elle était toujours allongée. C'est quand il se mit à parler qu'elle sortit doucement de son état de torpeur et se rendit compte de sa présence si brutalement qu'elle s'empressa de chasser les larmes sur son visage et de se redresser pour s'asseoir en lui tournant le dos afin qu'il la voit le moins possible dans un état qu'elle jugeait lamentable et indigne du rang qu'elle occupait.

Qu'est-ce qu'il était venu faire là ?... Il ne lui avait quand même pas couru après ?... Ah si, il semblait bien que ce soit le cas...
La lycan ne comprit absolument pas pourquoi il avait fait une chose pareille. Courir après une femelle qui venait d'avoir votre peau ?... Est-ce qu'il n'était pas un peu dérangé des fois ?...

Assez décontenancée, la louve, qui avait revêtu apparence humaine, écouta le discours de cet étrange petit humain d'un air qui pouvait sembler farouche, bien qu'elle soit surtout mal à l'aise d'être si vite re-confrontée à la principale preuve, pourtant encore bien vivante, de son crime... Ce qu'il dit la laissa d'autant plus encore perplexe que déroutée.

« Sa » faute ?... Comment est-ce que ça pouvait être sa faute ?... C'était lui qui s'était jeté de lui même su le sol peut-être ?... Absurde... Qu'il soit étrange était une chose... mais ça ne permettait pas de minimiser la portée qu'avait eu son geste... ELLE était la seule et unique coupable de l'incident qui avait eu lieu... D'ailleurs il l'avait dit lui-même : elle n'avait rien à faire dans des douches du sexe opposé... Même si elle trouvait toujours ce principe absurde bien sûr mais... si elle avait malgré tout suivi les règles sans faire d'histoires, tout ça ne serait jamais arrivé...

Plus morose que jamais, Lunaris n'eut vraiment le coeur à rire à la blague que venait de faire l'humain ou... quoi qu'il puisse être... les apparences étaient vraiment trompeuses ici il fallait dire... Et c'est d'une voix éraillée, presque rocailleuse qu'elle répondit assez bas et sur un ton qui se voulait neutre bien que chargé d'une émotion vive :


« Je ne comprends absolument pas ce qui t'a poussé à me suivre... Encore une façon de faire humaine qui doit m'échapper... En tous cas, je ne vois pas de quoi tu parles... Mon état n'a rien de spécial... Contrairement au tien... Revenir de la mort... c'est quelque chose qui doit laisser des marques... »

Lunaris ne put réprimer un frisson et se frotta les bras en ramenant ses jambes droites pour les replier contre elle.
Penser à ce qu'avait du vivre... ressentir... ce garçon à ce moment là c'était... effrayant... Bien qu'elle chercha à cacher au mieux ce sentiment d'effroi, de même que celui de culpabilité qui persistait.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Sam 28 Aoû - 20:45

Je ne la comprenais pas cette fille. Je ne la comprenais pas du tout, pourquoi elle me mentait et pourquoi elle réagissait comme ça. Son état était préoccupant et le fait qu'elle me montre le contraire le prouvait bien. J'étais pas bête à ce point.

"Je t'ai suivit pour mettre les choses au claire."

Je disais ça sur de moi et aussi lentement, je ne répondais pas encore au reste car ce n'était pas l'urgence à gérer. Je voulais d'abord qu'elle comprenne que mourir faisait "partie de ma vie". Que c'était bizarre, mais que c'était comme ça. Et que ce n'était pas de sa faute mais celle de mon corps.

"Il faut que tu sache que je suis déjà mort des dizaines de fois. C'est normal pour moi. Et si tu veux savoir ça ne fait Rien, c'est ce que tu voulais dire par marque c'est ça ? Si ça choquait ou quelque chose comme ça ? Ça ne ma jamais rien fait et ce dans tout les sens du terme."

Il n'y avait pas de grande faucheuse pour moi, ni ma vie qui défilait devant mes yeux, pas même de lumière blanche. Ce qui s'en rapprochait le plus c'était le sommeil. Un endormissement souvent douloureux mais un réveil en pleine forme. A l'instant où je mourais je voyait simplement les choses très clairement, tout était au ralentit et puis juste le néant.

"Mais je veux juste te dire que ce n'est pas de ta faute même si tu le penses. Et pour ton état, ne fait pas celle qui ne comprends pas. Je vais le prendre mal si tu me mens. Je veux pas te coller des semaines pour savoir ce que tu penses, dis le maintenant et je te laisserais tranquille c'est aussi simple que ça. Je n'aime pas laisser trainer les choses pour rien, tu peux bien comprendre ça ?"


Toujours en serviette il commençait à faire frais, donc autant dire que c'était quelques minutes que j'allais attendre et pas beaucoup plus. Je n'étais pas pressant dans ce que je disais, mais si je ne l'obligeais pas un peu elle ne dirais rien et ça ne servirait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Lun 30 Aoû - 13:52

Au fur et à mesure que le garçon essayait quelque part de la rassurer, Lunaris sentit de la colère monter en elle.

Ses bobards, il y croyait ??? Normal... Ca n'avait rien de normal ! Ce n'était même pas naturel ! Et elle ne l'enviait pas, loin de là... Sa vie promettait d'être longue, incroyablement et tristement longue... Et cette perspective là, la louve ignorait si elle pouvait enchanter ou au contraire peser lourd sur le cœur d'un être. Survivre à toutes les personnes que l'on aimait...

Lunaris serra un peu plus ses jambes entre ses bras en sentant une pointe d'amertume douloureuse lui vriller le cœur. Pointe qui se mua en exaspération lorsque le petit d'homme eut le culot de lui tenir un discours qui ressemblait à des reproches.

Pour qui se prenait-il à lui faire la morale de la sorte ??? Parce qu'il s'imaginait peut-être qu'elle se moquait de lui et qu'en plus elle aurait l'effronterie de le faire par plaisir ? Ou à l'inverse, était-il en train de lui dire qu'elle était vraiment nulle pour masquer ses sentiments ?? Et alors ??? Elle ne lui demandait pas sa sympathie ni même de réconfort ! Elle avait fait quelque chose d'atroce et elle en assumait l'entière responsabilité ! Bon sang qu'est-ce qu'il voulait de plus ??? Qu'ils fassent comme si tout ça n'était absolument pas grave ??? Non désolée, elle ne le pouvait pas !

Lunaris se leva d'un seul coup et fit quelques pas vers Ano pour se tenir devint lui droite et fière, les poings serrés et le regard furieux. Et pourtant, les yeux embués de larmes qu'elle contenait de toutes ses forces et la poitrine oppressée par l'incompréhension, la peur et la culpabilité.


« Arrête de me répéter ça ! Tu le sais aussi bien que moi que si justement c'était MA faute ! Si je ne t'avais pas... touché... Ouh ! »

Elle leva les bras au ciel en faisant mine de vouloir étrangler quelque chose puis elle les laissa retomber d'un seul coup le long de son corps.


« Ah !... On n'en serait pas arrivés là ! »

La posture qu'elle prit était celle d'une personne qui cherchait désespérément des réponses mais aussi peut-être une certaine forme de rédemption. Rédemption qu'elle se sentait incapable de demander pensant ne pas la mériter de toute façon...
Les yeux de la lycan luisaient d'une lueur sauvagement paumée et elle se tenait toujours face au jeune homme les mains ouvertes, paumes tournées vers le ciel.


_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Ven 3 Sep - 19:06

Mais elle semblait têtue en plus cette fille là. Elle était en fait peut être comme les autres mais c’est vrai que c’était la seule fois que je mourais de cette manière et des mains d’une personne qui semblait autant touché par ça. La seule fois où je suis mort qui pourrait se rapprocher à ça c’est une collégienne qui m’avait bousculé que j’en étais tombé, elle s’était contenté de s’excuser je crois mais rien de plus elle n’avait pas réalisé au final.

" Mais je m’en moque que ce soit de TA faute. Jenet’enveuxpas ! C’est arrivé un point c’est tout. Si je n’avais pas été là ça ne se serait pas passé non plus. Je n’ai pas envie que tu t’en veuille pour quelque chose d’aussi bête. "

Maintenant elle était en colère et je savais encore moins quoi répondre. Mais je n’allais pas m’arrêter de parler pour autant. Je ne la comprenais toujours pas. Je me relevais pour lui faire face ignorant sa nudité, ce qui n’était pas simple pour autant.

" Le truc c’est que je ne veux pas que tu te prennes la tête avec ça et que tu te pardonnes de ce qui s’est passé. "


La voir les mains tournées vers le ciel me laissais encore dans l’incompréhension, comme son regard. Qu’est ce que je pouvais bien lui dire pour qu’elle arrête de faire cette tête et passe à autre chose plus rapidement. Je voulais trouver aussi un prétexte pour bouger un peu plus et aller chercher ses vêtements pour les lui donner en était un bon. Et ça m’évitais de penser à des choses qui n’avaient rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Sam 4 Sep - 13:06

Qu'elle se pardonne ?...
Il y avait quand même eu un mort dans l'histoire... Mort qui était de nouveau bien vivant et qui se tenait frais comme un gardon devant elle sans qu'on puisse l'expliquer de quelque façon que ce soit... La situation en elle-même était parfaitement absurde alors... peut-être sa réaction l'était-elle également ?...
Du visage de la lycanthrope, la colère s'effaça, mais elle semblait toujours aussi perdue et perturbée. Ses mains glissèrent lentement sur ses bras qu'elle attrapa dans un geste maladroit, croisant ses avant-bras sur sa poitrine dans une posture qui la faisait paraître si fragile...

L'espace d'un instant, Lunaris repensa à sa mère, celle qui avait donné sa vie pour leur donner naissance à ses frères et à elle... Frères qui suivirent cette dernière presque aussitôt... Alors, une vieille question qu'elle ne s'était plus posé depuis bien longtemps lui revint à l'esprit : pourquoi moi ? Pourquoi moi seule ? Une vie pour une autre... La vie était-elle ainsi mal faite ?...

Une nouvelle larme commença à poindre au coin des yeux de la louve qui la chassa rapidement en re-poussant une des mèches argentées de sa longue frange en arrière pour ensuite s'essuyer les joues qu'elle avait rouges d'un air mélancolique et embarrassée de craquer de la sorte devant un parfait inconnu.
Ca suffisait déjà d'une mort sur la conscience... Celle-là, c'était... celle de trop... qu'elle aurait largement préféré éviter de provoquer... Etait-elle donc si sotte et irresponsable pour être de nouveau à l'origine d'une chose qu'elle s'était jurée d'éviter à l'avenir ? Pfff... sotte de croire qu'on pouvait empêcher la mort de frapper les vivants surtout...

C'est alors qu'elle réalisa une chose, enfin, après avoir tant cogité et s'être tant torturé l'esprit : ce garçon était... bel et bien vivant... La mort avait été... vaincue ?... Elle demeura alors un peu bête face à Ano qu'elle dévisagea comme si elle venait tout à coup de le voir sous un jour entièrement nouveau.

Peut-être sa faute pouvait-elle alors être pardonnée à moitié ?...
Sans qu'il puisse réagir et anticiper ce qu'elle s'apprêtait à faire, Lunaris s'avança vivement vers Ano et le serra dans ses bras émue et soulagée bien que triste et larmoyante à la fois.
Il était vivant... vivant... vivant...

Elle se le répétait encore et encore intérieurement comme une délivrance. Et il ne lui en voulait pas de son geste... Ca ne lui ferait pas une mort de plus sur la conscience, n'est-ce pas ?... Elle n'était pas une meurtrière ?... N'est-ce pas ?... Mère...
Laissant couler quelques nouvelles larmes, Lunaris resserra encore un peu son étreinte en murmurant à voix basse :


« Merci... merci... merci... »

L'émotion et la fatigue de ces dernières semaines devaient avoir eu raison des dernières barrières qui maintenaient encore le moral fier de la louve qui se laissaient aller là à un relâchement et une faiblesse qui ne lui ressemblaient vraiment pas.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Sam 18 Sep - 14:54

J'avais une fille nue en pleure qui me serrait dans ses bras et j'avais encore du mal à savoir si c'était une bénédiction ou une malédiction. Non, pas moyen que ce soit une malédiction, je ne vois même pas comment j'ai pu penser ça une seconde. J'étais le type le plus chanceux du monde. Dommage qu'elle pleurait et ce à cause de moi mais elle me disait merci.
Je me risquais à la serrer dans mes bras aussi mais je me sentais ridicule étant plus petit qu'elle. J'espère qu'elle ne me considérait pas comme un gamin à cause de ça et que ce n'était pas pour ça qu'elle n'avait pas hésiter pour me prendre dans ses bras.
Quoi qu'autant dire que ce n'était pas grave, je n'allais pas cracher sur la situation. Par contre mes pensées commencèrent à prendre un peu trop de liberté et je risquais d'être dans une situation encore plus délicate avec mon unique serviette.

"Humhum. Ilfaudraitpeutêtrerentrer. Ilnefautpasattraperfroid."

Il ne faisait pas froid, mais je n'avait pas trouvé mieux comme excuse. Je me maudissais de ne pas profiter plus de l'étreinte mais avec l'effet que Lunaris me faisait c'était mieux, car d'après moi elle pourrait bien me tuer une deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Sam 18 Sep - 17:20

Quand le jeune humain referma ses bras autour d'elle, Lunaris avait instinctivement fermé les yeux. Pour quelle obscure raison avait-elle fermé les yeux en cherchant à se blottir davantage contre ce mâle ? Oh, la plus simple du monde et cette raison demeurait la même chez la plupart des races : un besoin poignant de réconfort... Alors qu'importe que ce garçon fasse bien une tête de moins qu'elle, qu'il soit quasiment un parfait inconnu et qu'il soit de cette race dont elle n'entendait rien aux étranges comportements qui étaient les leurs. Elle avait besoin de réconfort, de chaleur et d'affection, il était là et acceptait de lui en donner, c'était bien tout ce qui importait.
Un instant, elle se mit même à penser au pelage doux et chaud de ses camarades de meute, un contact qui lui manquait et qu'elle imagina en le recherchant inconsciemment, essayant de se baisser un peu pour plonger son visage dans le cou du garçon, comme elle l'aurait fait avec son père... Lunaris commençait même à se montrer plus... tactile... Bien qu'il n'y ait aucune volonté ou pensée déplacée dans les gestes de la lycan.

Fort heureusement, l'humain brisa cet instant de déroutement total en adressant une remarque qui se voulait anodine au possible bien que le ton de ce dernier paraissait quelque peu étrange. Le sentiment de doux réconfort se muant doucement en témoignages de tendresse s'envola du coeur de la louve qui se secoua enfin un peu les puces et se rendit compte, non sans surprise, de ce qu'elle était en train de faire.
Dix secondes, c'est le temps qu'il fallut à Lunaris pour comprendre, s'étonner, s'alerter et finalement décider d'agir en lâchant le garçon assez brutalement pour lui tourner le dos et se gratter le cou l'air de rien, enfin, l'air de rien... c'est qu'elle essayait de faire croire en tous cas...
Qu'est-ce qui lui avait pris de se jeter sur ce mâle comme ça ?... Oh mère nature pourvu qu'il ne prenne pas ça pour des avances, il n'était pas du tout son « type »... Mais quelle idiote de se comporter comme une louve en chaleur... Ma fille il allait sérieusement falloir te reprendre... Bon, déjà, lui répondre...
Ce que la lycan fit de la façon la plus maladroite qui soit.


« … Oui, ça vaut... sans doute mieux pour toi... Tu n'as pas l'air très costaud et ne parlons pas de ton poil ras, à se demander si tu en as... »

Mais oui bien sûr... Et il allait bien le prendre ce genre de remarque peut-être ?... Autant le traiter d'avorton ça serait revenu au même... Pitié qu'il ne prenne pas la mouche et ne s'énerve pas à nouveau... Elle n'avait jamais voulu se montrer insultante...
Tout aussi maladroitement, elle s'empressa d'ajouter en se décidant à lui refaire face bien que n'arrivant pas vraiment à fixer bien longtemps son regard sur lui :


« Enfin, je veux dire que du coup... ce serait dommage d'attraper mal... »

Bon, maintenant, il allait surement partir. Et elle... se retrouverait seule à nouveau...
Hé ! Pas que ça la chagrine et qu'elle l'apprécie plus que ça ! Mais... au moins, il avait réussi à assécher ses larmes en lui apportant un peu de...
Rien que l'idée d'accepter le fait qu'elle ait apprécié qu'il la réconforte l'embarrassa et ses joues virèrent au rouge.
Une gêne qu'elle masqua comme elle put en fronçant les sourcils et croisant les bras pour se la jouer grande forte et grosse dure.


« Bon, je suis contente qu'on ait réglé ce malentendu. C'était... sympa d'avoir cherché à me montrer que ce n'était peut-être pas totalement ma faute. La prochaine fois je ferai quand même plus attention et euh... bonne... douche ?... »

Cet air qui se voulait sévère toujours sur le visage, elle tendit sèchement sa main au garçon en tentant de demeurer inflexible et imperturbable. Elle se donnait tellement de mal pour jouer la comédie que ça en paraissait presque drôle.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Dim 17 Oct - 11:09

Je m’étais déjà tué mentalement une bonne dizaine de fois après avoir rompu l’étreinte avec Lunaris. Mes pensées continuaient sérieusement à me travailler peut être que j’aurais du la garder plus longtemps dans mes bras quitte à me faire trucider. Ca aurait valu le coup, avec son visage dans mon cou et ses bras autour de moi.
Je sursautais et déglutit lorsqu’elle me répondit. Sa phrase me scotcha sur place, elle avait un savoir faire inégalable pour détruire ma virilité.
Je répondis à voix basse, clairement vexé, avec un sourire crispé.

" J’enai."

Je tentais de me convaincre que son sens de l’observation était atténué, ok ils n’étaient pas des masses sur mon torse mais même ! J’eu la réaction bête de faire comme si je me grattais le crâne pour faire innocemment « Regarde j’en ai sous les bras ! ». Après je n’allais pas lui prouver qu’il y en avait ailleurs.

" Ouiautantnepastombermalade. "

Je laissais tomber les efforts de prononciation pour l’instant. Je n’étais pas en colère mais j’étais redescendu sur terre trop violemment après sa remarque maladroite. Elle me prenait pour un gamin, la poisse. Je serrais la main de Lunaris qui était distante tout à coup, avec son air sévère je me demandais ce qui lui arrivait, bizarrement elle me donna envie de rire.

" Moiaussi. Maisretirele « peut-être ». Ett’enfaispasonverracequeçadonnelaprochainefois. Haha, ouijecroisquec’estladouchequej’aieuleplusdemalàprendre. Maistun’yretournespas ? "

Je ne bougeais plus assez à mon goût donc au lieu de courir pour aller au douche en laissant en plan Lunaris je commençais à faire quelques étirement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Dim 17 Oct - 17:23

La main toujours tendue, Lunaris resta quelque peu perplexe lorsque le jeune humain, plutôt que de lui serrer la main, marmonna quelque chose qu'elle entendit parfaitement mais ne comprit cependant qu'à moitié. Du moins, sur l'instant, et, elle faillit d'ailleurs en perdre son expression sévère qu'elle se bornait à afficher quand elle chercha à réfléchir aux sens des paroles du garçon, sourcil levé et visage en proie à la réflexion.

« Tu en as ?... »

Oh ah ! Oui ! D'accord ! Ca y est !
La lumière se fit dans son esprit dans un éclair de lucidité.
Donc il avait bien mal pris le... ah... mère nature...
La louve soupira en son fort intérieur tout en se disant que, humain ou lycan, le mâle était toujours si simple à blesser dans son ego... Bon oui, ahem, comment lui faire comprendre qu'elle ne s'attaquait pas là à sa masculinité mais n'avait voulu faire qu'une maladroite et grossière comparaison entre sa pilosité moins à même de le protéger du froid que celle des siens ?... Dilemme... D'ailleurs, c'était vrai qu'il faisait frisquet... même pour elle... enfin, sous cette apparence humaine ce n'était guère étonnant... Elle avait été bien moins gênée par la fraîcheur de cette nuit lorsqu'elle s'était trouvée dans ses bras au contact de sa... Raaaah, mais ça va pas de repenser à ça ???
Après deux-trois baffes mentales, Lunaris tenta néanmoins un début d'explication, ne notant pas vraiment le manège de dénommé Ano pour lui exhiber le peu de fourrure qu'il possédait, pas assez expérimentée encore dans le domaine du décryptage des subtilités humaines :


« Ah... oui enfin... quand je disais ça je... »

Mais il ne lui en laissa pas le loisir et rebondit telle la balle au bond sur toute autre chose en... parlant d'un seul coup comme loup galopant comme s'il avait le feu aux fesses...
Alors qu'il lui serrait vivement la main, décidément c'était habituel chez ce garçon de se montrer si énergique, Lunaris esquissa une sorte de grimace d'incompréhension en entrouvrant la bouche pour user d'une interjection bien connue à travers les races :


« Heeeeeeeeiiiiiiin ?... »

Mais qu'eeeeeeeeeest-ce qu'il venait de lui baragouiner là et en quelle langue ?...
Pinçant entre son pouce et son index gauche la peau qui se trouvait entre ses deux yeux qu'elle avait fermé, Lunaris essaya de se repasser plusieurs fois les paroles de l'humain en tête pour en saisir chaque syllabe et ce n'est qu'au termes de cinq-six tentatives que les phrases, parce qu'il semblait y en avoir plusieurs, lui parurent à peu près claires.
D'accord, il cherchait encore à la déculpabiliser et... Euuuh... c'était elle qui avait mal compris ou bien il venait de faire une tentative de plaisanterie un peu indélicate là ?... Parce que sous-entendre qu'une chose pareille pourrait se reproduire, même pour plaisanter, n'amusa pas beaucoup la lycan... Par contre, de la suite, elle n'avait pas parfaitement compris ce qu'il avait dit... juste qu'il lui posait une question euh... oui mais... il fallait lui répondre quoi dans ce cas si elle n'avait pas saisit la question ?...
Ce casse-tête ambulant manqua presque de lui faire avoir une crampe au cerveau tiens...
C'est donc au hasard le plus total qu'elle lui répondit :


« Euh... si, oui, merci... »

Ca aurait été tellement plus simple de lui avouer qu'elle n'avait rien compris de ce qu'il lui avait dit... mais, en même temps... ça serait admettre qu'elle n'avait pas été fichue de le comprendre... Et vous connaissez la bestiole : fière et têtue...
Et puis, pour ce qu'il avait l'air pressé de bouger à nouveau vu la façon dont il s'agitait, il avait sans doute du vouloir lui demander si elle voulait rester là et lui dire qu'il voulait partir, non ?...


_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Dim 14 Nov - 12:58

Je ne savais pas si je devais me sentir à nouveau vexer quand elle ne comprit pas du premier coup ce que je voulais dire par "j'enai". Mais je ne m'arrêtais pas à ça, par contre je ne m'étonnais même pas quand elle réagit à ma phrase apparemment trop rapide pour être comprise tout de suite. C'était quelque chose d'habituel mais ça m'ennuyais plus que d'habitude, je ne voulais pas qu'elle ne puisse pas entendre ce que je disais.
Je n'osais pas parler avant qu'elle ne me réponde, je l'aurais déranger dans sa réflexion sinon et elle l'aurais peut être mal prit aussi.
Après m'avoir répondu avec hésitation, elle me remotiva pour parler de manière plus claire. Normalement ça ne m'aurais pas dérangé, le pouvoir des filles est terrifiant.
Je voulais la taquiner, pour avoir une ridicule vengeance, en montrant que j'avais remarquer qu'elle n'avait pas forcément tout comprit.

"N'hésite pas à me demander de me répéter si tu ne me comprends pas. Sinon je pourrais bien t'embêter un peu et parler encore plus vite voir jusqu'où je peux aller avant que tu ne m'arrêtes."

Je commençais à partir devant avec un sourire. Mais je ne savais pas quoi ajouter de plus. Pourtant je voulais parler un peu plus avec elle. Je cherchais un sujet en regardant en l'air plutôt que devant moi. Sans regarder derrière moi voir si elle me suivait ou pas je l'invitais à venir.

"Tu viens ?"

Mais quelque chose me revint en mémoire et me fit sursauter tant l'idée me frappa. J'allais retourner dans les couloirs en serviette avec une fille nue. Comment j'avais pu oublier un tel détail ?! Je n'osais plus du tout regarder derrière moi, c'était assez impressionnant de voir la rapidité avec laquelle je m'étais habitué au fait qu'elle ne portait toujours rien sur elle. Peut être parce qu'elle même ne s'en préoccupait pas plus que ça. Je me raclais la gorge en essayant de garder mon calme.

"Par contre, tu devrais peut être, enfin, tu sais, te rhabiller quoi. Si on croise des gens ça pourrait être un problème."


Si on croisait qui que ce soit ça pourrait être très mal interprété. Je n'osais pas imaginer les conséquences ou les brimades. Et si c'était un des professeurs qu'on croisait ?! Je commençait à paniquer intérieurement alors que rien ne c'était encore passé. Pour éviter de penser à voix haute je me plaquais une main contre le bouche en continuant d'avancer, mais un peu moins vite.
C'était stupide mais je pensais à tellement de scénarios à la fois que je me stressais à un point pas possible. Je m'arrêtais et me mis soudainement à rougir quand j'imaginais la énième scène : La personne croisée pourrait bien penser qu'on avait ...
Arrête de penser stupide pile ! Ce n'était pas que j'étais contre, mais je n'avais pas ledroit de penser à des trucs pareil maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Dim 21 Nov - 17:39

Et crotte... elle avait du se planter... vu ce qu'il venait de lui dire, c'était la preuve qu'elle avait visé à côté pour qu'il se rende compte qu'elle n'avait compris qu'à moitié ce qu'il lui avait dit... Embarrassant... Et puis ce petit air amusé et quasi-fier qu'il arborait en le lui faisant savoir...
Lunaris grommela à voix basse en baissant les yeux et laissant échapper sur un petit ton contrarié qu'elle tentait tant bien que mal de contenir pour ne pas repartir dans une envolée emportée qui ne pourrait que les amener à se fâcher de nouveau :


« Hum... j'y songerai... »

Bien que, répondre plus sèchement et cyniquement la démangeait grandement... Pourquoi s'en priver alors ? Et bien, parce que quelque part, force était de reconnaître qu'il n'y était pour rien si elle n'était pas fichue de reconnaître ses faiblesses... Oui mais quand même... comment pouvait-on décemment se permettre de parler si vite en espérant être compris ?... D'accord, il n'était pas tout à fait humain, hé, un humain banal ne revenait pas des morts en vous sortant comme une fleur que tout allait bien... mais... et alors ? Elle-même faisait bien des efforts pour s'intégrer... Des efforts... c'était ce qu'il venait de faire en parlant moi vite non ?... Raaaaaaah, bon sang de bonsoir pourquoi est-ce qu'elle n'arrivait pas à lui donner définitivement tort ??? Pourquoi est-ce qu'elle ne pouvait pas simplement lui dire qu'il n'était qu'un crétin et qu'ils en restent là ??? Parce qu'il ne l'était pas ? Et qu'il était même le contraire ? Pfeuh ! Elle n'allait quand même pas le trouver sympathique ! Et encore moins s'attacher à lui ! Pourtant, c'est vrai qu'au delà de cette maladresse, il était plutôt amusant...

Aaaaaaaaaaah, crétin ! Crétin ! Crétin ! Crétin ! D'idiot d'humain !

La seule chose que ne voulait pas reconnaître Lunaris, c'était qu'elle avait trouvé quelqu'un qui avait tout autant de réparti qu'elle et que, rien que pour ça, elle commençait à l'apprécier. Bon... juste un peu, hein ??? Fallait pas pousser le bouchon trop loin quand même !
Par contre, qu'il l'enjoigne à le suivre la surprit. Dis donc, il ne pensait quand même pas qu'elle allait obéir, si ??!! L'instinct fier de la louve reprit le dessus et elle fit mine de prendre la direction opposée quand, un profond sentiment de désarroi la frappa. Devant elle, le lac semblait inamical et des flash de son dernier cauchemar lui revinrent... D'un seul coup, l'idée de rester seule ici lui déplut grandement, l'angoissa même presque... Et, c'est assez honteuse qu'elle hésita à se résoudre à suivre le petit homme en docile petite femelle... Si elle passait rapidement devant lui, ça ne serait pas comme si elle avait accepté de le suivre, non ?... Oui ! Elle avait juste décidé de rentrer elle aussi et ce n'était pas sa faute s'il avait décidé d'en faire autant au même moment !
Refaisant demi-tour, elle fit quelques pas pour rejoindre Ano quand il se retourna à son tour pour lui faire une remarque qui la laissa perplexe. Elle en cligna même des yeux d'incompréhension avant que les paroles de ce dernier ne prennent un sens dans son esprit. Ah oui, la nudité... ce concept encore typiquement humain qu'elle se devait de respecter également... Raaaah, ce qu'ils pouvaient de prendre la tête pour pas grand chose franchement ceux là...
Soupirant, Lunaris s'apprêta à aller ramasser ses vêtements quand elle remarqua la gêne sur le visage de son camarade. Immédiatement, un large sourire amusé apparut sur ses lèvres et elle vit là une parfaite occasion de le railler un peu en retour de la manière dont lui ne s'était pas vraiment gêné pour le faire plus tôt. Ses vêtements ramassés rapidement, elle lui demanda souriante :


« Ca t'en pose un de problème à toi ? Parce que je me passerais bien de porter ces choses au moins jusqu'à ce qu'on doive sortir de ce bois. Après, je les remettrai pour ne choquer aucune pauvre petite âme sensible, promis. »

Se disant, elle s'était rapprochée de lui et se tenait à présent juste en face ses vêtements pendant et masquant son intimité mais pas sa poitrine qui reposait sur ses avant-bras. Elle se pencha alors légèrement de côté, cambrant à peine la taille toujours toute sourire, comme pour le narguer. Mais elle n'imaginait pas une seule seconde combien elle jouait avec le feu.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Jeu 27 Jan - 9:36

Je hochais la tête fière de la réponse qu'elle m'avait donné mais je du revenir sur terre. Maintenant que j'avais relevé que le fait qu'elle soit nue pourrait nous attirer des remarques bizarres, je n'arrivais pas à la fixer dans les yeux. Comme j'aurais du le faire pour être un gars classe et sans bavure. Ce que j'avais du mal à être.
La situation était pire qu'à mon désavantage ! La seule chose que ma bouche arrivait à faire était de rester à demi ouverte.
Je la regardais prendre ses affaires et ensuite, et mon dieu ensuite ce mouvement qu'elle avait fait ! C'était un rien pourtant. Ce fut un déclic pour répondre à la traine à ce qu'elle me disait.

"U-un problème ? Tusaisjedisçapourtoi, çamechoqueàpeine !"

A peine ! J'étais aussi choqué que j'étais crédible en disant ça. Parler plus vite je n'en étais pas capable et j'avais eu malgré moi un mouvement de recul. Une petite voix dans ma tête me hurla de fuir mais c'était totalement contradictoire avec mon désire qui me disait tout autre chose.
Regarde le ciel idiot il est magnifique ! Non, j'avais beau lever la tête pour regarder le ciel je ne pouvais pas détacher mes yeux d'elle.
Je déglutis, la gorge sèche. Cette pose ce n'était pas grand chose, juste terriblement aguicheuse et affreusement frustrante ! Un pur fantasme danslequel je ne pouvais absolument rien commencer.
Sans hésitation aucune je l'attrapais par l'épaule, raide comme un piquet.

"JE !

Je,

Jeeeeeee Parsdevant !"


Je me retournais indiquant la direction ou j'allais avec la main que j'avais posée sur son épaule, serrant de l'autre ma serviette fermement, marchant sans doute comme un animal blessé. Ce n'était pas que j'étais blessé, mais ma serviette commençait à me paraitre trop petite. Et repassant toute la conversation je pensais finalement qu'à une chose, ou deux.
J'aurais du m'habiller avant de la suivre ! Et quitte à l'attraper quelque part j'aurais du louper l'épaule.

"Aaaah, maispourquoitupeuxpasfairecequetuveuxquandtuveuxettefairetuercommetoutmecnormalferaitdanstoncas !"

Je levais les bras au ciel comme si je l'implorais. Pourquoi fallait-il que je sois comme ça à raté toute les occasions merveilleuses qui s'offraient à moi ?! Cette fille est pas normal. Je rattrapais de justesse ma serviette qui venait de se défaire et du m'arrêter pour la remettre en place en grommelant. Si elle me rattrape je ne sais sérieusement pas ce que je pourrais lui faire. Si elle me rattrape je meurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 745
Humeur : ^___^
Race : Lycan et fière de l'être !
Amour : =>__<= *Sujet qui fâche*
Age : 36 ans
Age apparent : 18 ans (aussi son âge biologique ^^)

MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   Jeu 27 Jan - 16:42

Hé hé, il en avait mis du temps à répondre l'animal. Et sans relever une seule fois le nez pour soutenir son regard.
Pour le coup, la situation amusait vraiment, vraiment beaucoup la louve qui avait enfin le sentiment de reprendre un peu le dessus sur la situation. Et elle était loin d'avoir envie d'en rester là, à cause de cette impression de supériorité qu'elle en retirait ? Oh, peut-être oui, en partie, mais c'est aussi parce qu'elle trouvait tout cela follement amusant. Les humains étaient si simples à déstabiliser et taquiner finalement que cela l'enchanta au plus haut point. Peut-être que les siens se faisaient tout compte fait toute une montagne de la menace qu'étaient censées représenter ces créatures ?
En tous cas, ce n'était pas celui-là qui risquait de leur causer du tort.

Voilà ce que pensa Lunaris en riant tout bas. Elle ne lui fit même pas de remarque lorsqu'il parla de nouveau bien trop vite, pourquoi faire ? Elle comprenait parfaitement à l'expression qu'elle lisait sur son visage dans quel embarras il se trouvait plongé et c'est avec bien du mal qu'elle luttait pour ne pas exploser de rire, se contentant de savourer cet instant en le regardant d'un air malicieux et fier à la fois. Savoure ce moment de triomphe lycan, tu n'en connaitras pas d'aussi bon de si tôt, quoique... tout dépendait de si leurs routes seraient amenées à se croiser de nouveau d'ici peu... A cette idée, Lunaris sourit plus encore. Même si, la voix de sa conscience résonna dans sa tête pour lui rappeler qu'il avait eu son compte et qu'elle avait suffisamment fait de dégâts comme cela. Hum... la voie de la sagesse n'était décidément pas bien drôle à suivre... Enfin, rien ne l'empêchait de profiter un peu de la « farce » qu'elle venait de jouer à cet humain à priori bien malchanceux.

C'est cependant assez étonnée qu'elle le vit poser assez vivement la main sur son épaule, dans un geste vertical ascendant qui l'obligea elle à baisser légèrement les yeux pour l'interroger du regard en plongeant ses iris dorés dans les siens si sombres, sourcils à peine relevés. Tiens, oui, en effet, il n'était pas bien grand pour un mâle celui-là. Croissance qui tardait à s'achever ? Toujours était-il qu'on eut y dit un court instant qu'elle le regardait de haut, enfin, c'était leurs statures respectives qui voulaient cela, rien de plus.
Et c'est là qu'elle comprit, il battait en retraite, fuyant la queue entre les jambes. Oh oh oh, après lui avoir couru après avec autant d'acharnement et en se montrant soit disant si décidé et assuré ? Face à l'adversité il abdiquait aussi facilement ? Ben tiens ! Ca serait trop facile ! Tu vas voir mon coco...

Et Lunaris de partir à sa suite le coeur en liesse, préparant déjà un nouveau « méfait », le talonnant sans ménagement d'une démarche joyeuse et chaloupée en chantonnant même gaiement un petit air connu des siens menton bien relevé et les vêtements cette fois dans le dos fermement retenus dans ses mains croisées et lui voilant à peine les fesses.
Petit, petit agneau, n'aie pas peur du loup, du grand méchant loup.
Quand il s'arrêta soudainement, elle manqua de lui rentrer dedans et fit un petit bond sur le côté de surprise, préparant quelques paroles contrariées bien senties, elle ne les lui sortit cependant pas lorsqu'elle le vit pester contre le morceau de tissu qu'il s'était noué autour des hanches et essayait désespérément de remettre en place. Elle vit là une parfaite occasion de mettre son plan à exécution et c'est plus souriante que jamais qu'elle le contourna pour venir se planter encore une fois devant lui avant de pencher un peu en avant le buste, ses mains tenant ses vêtements toujours dans le dos, et sa nudité cette fois totalement parfaite face au mâle qu'elle comptait bien déstabiliser suffisamment ainsi pour pouvoir atteindre son but...


« Un petit souci on dirait ? »

Lui dit-elle sur un ton mielleux, sans vraiment chercher à jeter plus attentivement un oeil sur ce qu'il était en train de faire (peut-être que ça valait mieux d'ailleurs ? XD ), avant d'ajouter d'une voix tout aussi caressante :

« Ah, quand je disais qu'avec ces choses là c'était vraiment pas pratique de se mouvoir à sa guise. Il faudrait... »

Elle se pencha un peu plus, rapprochant son visage du sien au point que leurs fronts se frôlèrent.

« … apprendre à s'en passer ? »

Et, sans lui laisser le temps de réagir, elle attrapa avec vivacité un bord de sa serviette à laquelle il paraissait si attaché et la lui arracha des mains et de sur la taille en reculant pour partir avec à toutes jambes en riant.

« Attrape-moi si tu tiens tant que ça à recouvrer ta dignité d'humain ! »

Et Lunaris de courir de plus belle à travers bois en emplissant la nuit de ses rires cristallins. A sa main, brandie fièrement, la serviette qu'elle avait dérobé au pauvre Ano. C'est alors un sentiment incroyablement grisant qui emplit tout son être.

_________________
Bibi Lunaris a faim !

Nothing I have is truly mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je suis un monstre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis un monstre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» “ Pourquoi Hunter ? - Parce que je suis un monstre. ” Sil / Hunter
» Je suis un monstre. [Cait' et Sky]
» #17. Il y a un monstre sous mon lit. ? ft. Perry
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster School Madness :: [RP]Le grand parc :: Le lac à fou-
Sauter vers: