Bienvenue dans cette école complètement loufoque où les créatures de contes, mythologies et légendes se retrouvent pour un enseignement et une nouvelle vie hors du commun.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mar 10 Aoû - 20:18

Lidia était à quatre pattes dans l'herbe, penchée vers le lac, observant intensément son reflet de son oeil droit (le gauche étant toujours caché par un bandage blanc). Exactement comme le disaient les rumeurs ! Son reflet semblait ne la suivre qu'en décalé, avait de temps à autres des réactions étranges... il n'y avait pas à tergiverser : soit le lac était enchanté, soit... il renfermait un objet qui l'influençait par sa magie. La seconde option était la bonne, notre jeune feu follet en était persuadée ! Si elle était entrée dans cette école, c'était principalement pour retrouver l'artefact qui y était caché... et le lac était son principal suspect. Les rumeurs qui courraient à son sujet étaient légion et il n'avait décidément rien de normal. L'adolescente ne put s'empêcher d'afficher un sourire. Un sourire semblant refléter autant de sadisme que de satisfaction et qui fichait les chocottes aux plus froussards. Il fallait qu'elle plonge. Jusqu'au fond du lac. Il ne lui restait plus qu'à se trouver un maillot de bain et à revenir ici de nuit... plusieurs nuits d'affilée, même, s'il le fallait ! Personne ne pourrait l'arrêter, elle fouillerait le fond de ce point d'eau jusqu'à ce qu'elle trouve ce qu'elle cherchait ! Dans sa p'tite tête, l'objet tant convoité devait être une épée magnifique, plantée dans un rocher au cœur du lac... et elle s'imaginait même être l'élue qui la retirerait de son socle.
En attendant, elle ne devait pas avoir l'air fine avec les fesses en l'air, le nez presque collé contre son reflet et en train de sourire comme une folle échappée de l'asile.

-"T'en fais pas, l'lac, j'vais bientôt te débarrasser du trésor que tu caches !"

Da. Elle y croyait vraiment ! En attendant, elle s'assit en lotus dans l'herbe, position déjà bien moins ridicule, et contempla l'étendue d'eau durant quelques secondes encore. Notez, pour les détails moins importants, que la jeune fille était habillée correctement, pour une fois ! Un p'tit short, un t-shirt... tout y était, comme quoi elle ne passait pas sa vie en sous-vêtements non plus. Fin', elle avait tout de même oublié d'enfiler ses chaussures, et même ses chaussettes, ce qui faisait qu'elle se baladait à pieds nus depuis ce matin, mais c'était tout de même moins exhibitionniste que d'habitude.
Lentement, une bouteille se matérialisa dans la main du feu follet, à grand renfort de particules brillantes bleue. Une bouteille de smirnoff qu'elle comptait bien s'enfiler à la santé de ce lac ! Techniquement, c'était un peu interdit, mais avec son pouvoir, elle pouvait faire passer n'importe quoi dans cette école sans que personne ne soit jamais au courant. Pratique, n'est-il pas ? Elle tendit la bouteille vers le lac et, se croyant seule, lança un "За тебя !*" bien sonore ! Bon sang, ce qu'elle aimait ça... avoir l'impression d'être sur le point de découvrir une pure perle rare qui viendrait compléter sa collection.

Hop, elle commença à boire sans même remarquer que non, elle n'était pas vraiment seule.



* : prononcez donc ça "za tiébia", avec un "tié" atténué. Traduction : "à la tienne !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mar 10 Aoû - 21:02

Et voilà qu'il revenait à ce lac... C'était la première fois depuis qu'il avait eu sa rencontre avec la louve... Rien que d'y penser lui fit agiter la mâchoire en faisant des bruits typiquement félins... Dro'zilm espérait bien ne pas avoir à supporter sa présence cette fois, même s'il y avait peu de chance de la revoir ici, cette fois... mais avec la chance qu'il avait ça pouvait bien se reproduire ! Vu son expérience passée des écoles, il était tout à fait "naturel" que l'homme-tigre ait à se soucier de sa tranquillité à cause d'au moins un individu. La différence ici était qu'il s'agissait également d'un prédateur, une prédatrice pour être précis.

Bon, il fallait penser à autre chose ! Il but quelques gorgées sans faire attention au reflet qu'il n'aurait de toute façon pas bien vu : les félins avaient des moustaches pour se repérer de près car leur vue à cette distance était des plus mauvaises. C'était sans doute parce qu'il était absorbé par ses pensées qu'il n'avait même par remarqué la jeune fille. Ce ne fut que lorsqu'il entendit des mots qu'il comprit comme s'ils faisaient parti de lui qu'il leva la tête : une humaine, qui venait sans doute de là où il venait.

Étrangement, il se sentit l'envie d'aller lui parler, pour une raison qu'il n'expliquait pas lui-même. Elle buvait quelque chose qui ne devait sans doute pas être de l'eau... une "vraie russe" si on pouvait l'exprimer ainsi. Le félin s'avança alors, apostrophant la jeune fille tandis qu'il s'approchait :

« Здравствуйте девушка*, vous semblez un peu jeune pour boire... seule. Je peux vous accompagner ? »

C'était une façon de briser la glace, sans doute pas très adroite mais il ne fallait pas oublier que Dro'zilm n'était pas vraiment aussi causant qu'un Italien bavard...

*Se prononce "zdravstvouytié diévouchka", ce qui signifie "bonjour jeune fille" de façon polie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mar 10 Aoû - 22:26

Lidia tourna la tête vers la personne... ou plutôt la bête qui venait de lui adresser la parole dans sa langue natale. Ho ben, l'gros tigrou que voilà ! Bien évidemment, elle s'attendait à rencontrer des monstres en tout genre dans cette école, alors vous vous doutez bien qu'une espèce d'animal parlant de l'avait pas surprise, loin de là. Néanmoins, elle était un rien contrariée : son moment de tranquillité venait d'être troublé... qu'il était difficile d'avoir un tête à tête avec la solitude, ces derniers temps... c'était ça, de faire partie d'une école : on est entouré de gens en permanence et il y en a toujours un pour venir nous déranger quand on ne demande qu'à rester seul. Après un soupir pas discret pour un sou, notre p'tit feu follet russe répondit :

-"привет."

Un simple "salut" beaucoup moins polis et beaucoup plus familier que le "bonjour" du tigre, un salut à prononcer "priviét". Le matou rayé avait tenté une approche assez... originale pour se taper l'incruste et venir boire un coup ! Trop jeune pour boire seule, et puis quoi encore ? Bah, c'pas comme si elle avait déjà refusé de partager un peu avec ceux qui ne sont pas encore sur sa liste noire ! La jeune fille en but encore une gorgée avant de tendre la bouteille au félin monstrueux, sans oublier de lui préciser :

-"J'vois bien que t'es bâtit comme une montagne, gros matou, mais évite d'me la rendre vide."

Non, parce que comparé à son mètre soixante, le tigrou était tout de même... impressionnant, quoi ! Pour elle qui était petite et fine, le tigrosaure était un vrai titan ! Du coup, il devait boire ça comme du p'tit lait, et dieu sait que les félins aiment le lait ! En plus, pour un colosse comme lui, une bouteille comme celle-là ne devait pas représenter une quantité importante. Pfuh ! La quantité n'était pas tellement un problème, mais s'il s'enfilait toutes les bouteilles qu'elle cachait grâce à son pouvoir, elle risquait d'être à sec pendant un bon moment... qui sait combien de temps elle mettrait pour se réapprovisionner ? Il lui fallait seulement se créer de nouvelles habitudes, autant ne pas trop gaspiller d'ici là. Bref.

-"Hey, tigrou, tu crois qu'il est profond, l'lac ?"

Autant prendre des renseignements utiles avant de... d'entamer une conversation sur tout et rien, probablement. Ce serait moins marrant que la prise de bec avec la grande asperge de l'autre jour, sans doute, mais qu'importe ! Le truc, c'est qu'elle n'était pas vraiment une pro en matière de relation sociale, donc à part se servir du félin pour obtenir des renseignements utiles -pour elle-, elle ne savait pas trop quoi dire... d'ailleurs, elle en profiterait sans doute pour prendre ses renseignements sur les activités disponibles dans l'enceinte de l'école, sur ces fameux clubs dont elle avait beaucoup entendu parler, tout ça... autant joindre l'utile à la boisson, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mer 11 Aoû - 14:11

Salut ? Décidément la politesse n'était pas vraiment le point fort des humains... Était-elle vraiment humaine d'ailleurs ? Non, sans doute pas, même si elle y ressemblait fort. Dro'zilm remarqua le cache-œil mais ne sentit aucune odeur de sang, elle n'en avait plus, elle voulait le cacher ou c'était cicatrisé depuis un moment ? Le félin s'étonna à se poser ces questions... Il ne releva pas le « gros matou », se contentant de saisir la bouteille en disant :

« Merci, je vais essayer. »

C'était sans doute mieux de ne rien dire et il sentait que rendre la bouteille vide lui ferait plus d'effet que n'importe quel surnom idiot. Mais ce n'était pas du genre de Dro'zilm que d'aller dans ce genre de "joute". Après tout, il avait bien eu la bouteille sans plus de mal que ça, alors... Ne se gênant pas plus que cela, il but directement au goulot quelques gorgées du liquide brulant avant de poser la bouteille par terre tandis qu'il s'asseyait. Là, par contre, l'homme-tigre allait lui donner son nom car il n'avait pas particulièrement envie d'entendre ce genre de surnom tout au long de cette conversation...

« J'avoue ne pas avoir cherché à aller au fond, mais vu sa taille il doit l'être assez... Pourquoi ça ? Par contre, je m'appelle Dro'zilm... et toi ? »

Il avait marqué une petite pause avant de demander, un peu hésitant malgré tout. Savoir au sujet du cache-œil il pourrait le faire après : pour le moment il y avait un semblant de sujet de conversation alors autant voir jusqu'où ils pouvaient aller avec ça. Il se pencha vers le lac comme s'il cherchait à le sonder, ou dans le cas présent essayer d'en voir le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mer 11 Aoû - 16:06

-"нет, n'essaie pas, fais-le."

Ironiquement, c'était toujours ce que son cher Dmitri lui disait à chaque fois qu'elle lui répondait "je vais essayer". Il fallait croire que cette phrase était restée, même après toutes ces années. La jeune fille avait répondu ça sans broncher, sans même accorder un regard au tigre, l'oeil fixé sur le lac. Lorsqu'il posa la précieuse bouteille sur le sol, elle ne se priva pas pour s'en enfiler une nouvelle rasade et la remettre où elle l'avait prise. Il ne fallut pas plus longtemps avant que le matou ne rompe le silence fraichement installé et ne réponde à la question. Assez profond, hein ? S'il l'était trop, ça risquait d'être un peu embêtant, elle ne pourrait pas retenir son souffle aussi longtemps... bah, ce n'étaient pas ce genre de détails qui l'empêcheraient de faire sa petite expédition sous-marine ! Elle aviserait sur le moment et, s'il le fallait, elle reviendrait avec une combinaison de plongeur complète, bouteilles d'oxygène incluses.

-"Nah, pour rien, oublie."

Elle n'avait aucune envie de mettre qui que ce soit d'autre sur la piste de *son* artefact ! Ils pourraient en profiter pour la devancer et le lui chiper sous le nez... plutôt tous les tuer que de devoir subir cette humiliation ! Jamais, jamais elle ne laisserait quelqu'un lui couper l'herbe sous le pied à ce niveau-là ! On collectionne les objets magiques ou on ne les collectionne pas, et dans son cas, elle n'accepterait aucune concurrence.

-"Sinon, tu peux m'appeler Lidia."

Au moins, là, elle faisait des efforts ! Elle s'était jurée de ne pas envoyer les autres bouler sans arrêt comme avant, de faire des efforts niveau relation sociales... du coup, même si elle était loin d'être sur le point de vivre une grande histoire d'amitié avec le tigre qui se tenait à ses côtés, elle faisait tout de même l'effort de lui parler et de répondre à ses questions sans jouer à la racaille agressive. Un grand progrès, vous ne vous imaginez pas à quel point ! Finalement, après un énième soupir, Lidia se laissa tomber sur le dos, préférant contempler les nuages à son reflet marin. Bon allez, quitte à faire la conversation à ce type, autant prendre ses renseignements directement, sans tourner trop longtemps autour du pot.

-"Hey." Nouveau moyen on ne peut plus poli d'adresser la parole à l'autre... mais que voulez-vous, on ne se refait pas. "J'ai entendu dire qu'une fois acceptés dans l'école, on devait choisir un club et s'y inscrire... tu m'expliques ? Fin', j'veux dire, j'sais même pas quel genre de choix on nous propose."

Bon, normalement, ce genre de détails devait être expliqué dans la paperasse qu'elle avait reçu en sortant du bureau de la prof, avec le plan de l'école et ce genre de conneries... qu'elle ne savait pas lire ! Pour elle, ce n'était que du chinois, elle n'y comprenait absolument rien... et si le matou lui faisait la remarque, elle dirait simplement qu'elle a perdu les papiers, ou qu'elle ne les a pas reçu... un mensonge dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Jeu 12 Aoû - 10:37

Quelle... Autorité ? Visiblement elle n'était pas du genre à se faire désobéir vu comment elle avait répondu presque instinctivement... Dro'zilm fut étonné de la réaction de la jeune fille à tel point qu'il ne répondit pas. Il ne savait pas trop où se placer lorsqu'il entendait des phrases du genre : généralement c'étaient des gens qui avaient de l'autorité qui donnaient des ordre, non ? Le félin ne savait pas trop s'il fallait apparenter ça à un rapport de force ou non, dans le doute il préféra songer que non vu qu'elle ne semblait pas agressive.

Donc elle avait demandé ça pour rien ? C'était vraiment quelqu'un d'étrange cette... Lidia. Bien qu'elle n'avait pas d'accent étranger, il était à présent certain que cette jeune fille était russe d'origine. Content de ne pas s'être trompé, il esquissa un léger sourire de satisfaction l'espace d'un court instant.

Puis elle lui demanda de lui expliquer les différents clubs d'activités, ne l'appelant plus par un surnom douteux mais sans pour autant utiliser son prénom, avait-elle quelque chose contre eux ? Aucune importance du moment qu'il n'entendait plus de « tigrou » ou quoi que ce soit du même genre...

« Hm, attends que j'y réfléchisse un peu... »

Après quoi il prit une allure pensive pendant quelques longues secondes avant de reprendre la parole :

« De mémoire, y'a la musique, la cuisine, l'art, le thé, la nature... hm... Journalisme ? Un autre au nom étrange... Et puis il y a celui de sport et combat, où je suis. »

Bon, il y en avait un dont le nom lui échappait, mais il avait tout le reste ! Restait plus qu'à espérer qu'elle ne veuille pas savoir lequel était le dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Jeu 12 Aoû - 11:36

Lidia attendit bien sagement que la matou réfléchisse aux différents clubs disponibles... et elle ne fut pas déçue ! Bon, en fait, si, très déçue. Non mais... la musique, elle n'y connaissait rien du tout ! Chanter, encore, ça passait... mais jouer d'un instrument, c'était loin au dessus de son domaine de compétence. La cuisine ? Rien qu'en entendant ce mot, elle en devint pâle, comme si elle venait subitement de tomber malade. La dernière fois qu'elle s'était essayée à la cuisine, elle avait empoisonné Dmitri... être téméraire n'est pas toujours une bonne chose... pauvre Dmitri ! L'art ne la brancha pas plus que ça non plus. Une brute comme elle est à peine capable de dessiner un stick man et ses sculptures doivent ressembler à... à... de l'art abstrait et moderne ! Oui, v'la, à rien quoi ! Elle se redressa, en position assise, lorsqu'elle entendit parler de thé. Bon, le thé, c'est pas très chiant ni très compliqué... elle gardait cette option pour plus tard, au cas où le reste ne lui plairait pas. Le thé, c'était désormais sa bouée de secours ! Nature... on passe, elle aurait déjà assez de cours de biologie comme ça. Journalisme... ppprt, suivant ! Sans-nom... on s'en passera bien ! Et enfin, sport et combat... sport et... Hallelujah ! Les yeux plein d'étoiles, ne pouvant s'empêcher d'arborer un grand sourire, la jeune fille donna un coup de poing dans le vide, droit devant elle, heureuse d'avoir trouvé la perle rare.

-"Ça, c'est bon !"

Elle en aurait presque pleuré de joie ! Un club dans lequel elle pourrait continuer ses petits entrainements sans que ça ne dérange qui que ce soit, un club dans lequel elle pourrait botter les fesses de ceux qui l'embêtaient ! ... enfin, en espérant qu'ils ne soient pas tous comme le tigre, là. Il serait assez amusant de mettre des gens au sol en se moquant, mais ce serait beaucoup moins drôle de se manger des plaquages non stop venant d'animaux monstrueux de deux cent kilos ! Au moins, elle espérait qu'elle ne serait pas la seule nana à participer à ce genre d'activité. Là où elle avait apprit à se battre, les hommes sont les guerriers et les femmes sont aux fourneaux ! Ensuite, lorsqu'elle faisait les quatre cent coups dans la rue, chaque fois que des mecs lui cherchaient misère, ils semblaient étonnés de la voir leur mettre une raclée... comme si c'était quelque chose d'exceptionnel, franchement !

-"J'vais leur mettre mon pied aux fesses, aux gars de sport et combat, ils vont retourner chialer chez leurs mères !"

Bon, d'accord, elle en faisait peut-être un peu trop, sur le coup, mais on n'entre pas dans ce genre de club sans un minimum d'égo et de vantardise, si ?

-"J'irai m'y inscrire plus tard... enfin... c'est vraiment obligatoire cette histoire de club ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Jeu 12 Aoû - 19:51

Visiblement, elle n'avait pas l'air intéressée par les clubs qu'il y avait ici... Jusqu'à ce qu'il lui parle du sport et combat : là, il était relativement difficile de manifester sa joie de façon plus claire, c'en était presque effrayant de voir à quel point son attitude avait changé du tout au tout simplement en évoquant le mot combat, passant de la distance et d'une certaine froideur à une explosion de joie des plus expressives. Le félin regardait Lidia avec un sentiment assez étrange qu'il n'aurait pas du décrire avec précision : il y avait de l'incompréhension, du questionnement et d'autres choses encore. En gros, on aurait pu dire qu'il "buggait", surtout après avoir entendu comment elle se projetait déjà "dans l'arène" et victorieuse des autres membres du club... Dro'zilm ne comprenait pas vraiment un tel entrain de la part de la jeune fille : lui avait toujours été éduqué pour éviter un maximum les combats, ces derniers ne devaient être fait que pour la survie, le territoire et la famille. Est-ce que toutes les autres races trouvaient le combat aussi agréable ? Dro'zilm ne put que resonger à son dernier combat en date, contre la louve, le souvenir de cette humiliation le fit devenir un peu plus sombre l'espace d'un instant... Non ! Il ne devait pas y penser ! Puis Lidia lui demanda s'il était vraiment obligatoire de s'inscrire aux clubs, une question un peu étrange car s'il se souvenait bien, on le lui avait dit... Peut-être n'étaient-ils pas tombés sur la même personne ?

« D'après ce qu'on m'a dit, ça l'est... Mais, euh... Ça ne va pas être dur... avec un œil ? »

Dro'zilm avait vraiment hésité à poser la question et se doutait bien qu'il présentait ça de façon maladroite... Il espérait que Lidia ne le prenne pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Ven 13 Aoû - 11:19

Lidia tourna son oeil vers le félin, l'enthousiasme semblant être retombé aussi vite qu'il avait pointé le bout de son nez. Le truc, c'est qu'elle ne savait pas comment réagir quand on lui parlait de son oeil gauche caché et pourtant on ne peut plus valide... elle avait passé tellement de temps à le cacher que c'en était devenu une habitude, maintenant. Il n'y avait aucune raison particulière pour le cacher... difficile à expliquer, c'était juste qu'elle n'avait aucune envie de l'exposer aux yeux de tous. Il n'y avait pas de raison particulière, peut-être que cette habitude finirait par changer petit à petit, à force de côtoyer d'autres monstres. En attendant, il resterait bien caché. Finalement, elle haussa les épaules et reporta son regard borgne sur le lac.

-"Nan, ça ne me posera aucun problème."

Bon, à vrai dire... si, c'était un peu problématique ! Être privée d'un oeil en plein combat était un handicap assez gênant. Bah, le jour où sa vie serait en danger, elle pourrait très bien retirer son bandeau et pallier à cet inconvénient ; en attendant, elle faisait son maximum pour s'y habituer. Toujours un peu vantarde sur les bords, elle décida de jouer le jeu jusqu'au bout, quitte à passer pour une chiante :

-"Un seul oeil, une seule main s'il le faut... rien ne m'empêchera de leur mettre une raclée !"

De "leur" mettre, parce que... bon, sans armes, ce serait beaucoup plus dur de tenir tête à un truc d'au moins trois mètres de haut plein de muscles et de poils. Bien, maintenant que ce point était éclairé, autant continuer de prendre ses petits renseignements. Rha, elle aurait du prendre tous ces renseignements durant son entretient, ça aurait été beaucoup plus simple ! M'enfin, elle avait été tellement pressée de s'en aller voir ailleurs si elle y était qu'elle n'avait tout simplement pas pensé à le faire ! Peut-être que tout était écrit dans les règlements et papiers qu'on lui avait refourgué, mais... hum... vous connaissez la chanson, quoi !

-"Mmh... on a le droit de sortir en ville quand on veut ? Ou bien il faut une autorisation spéciale et un accompagnant pour y aller ? A moins qu'on ne soit carrément enfermés dans l'enceinte de l'école comme des prisonniers ?"

Bon, elle se doutait bien que ça ne devrait pas poser trop de problèmes, mais... on ne sait jamais... on la privait de tout, à l'agence d'où elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Ven 13 Aoû - 13:45

Visiblement elle ne l'avait pas bien pris, encore une "saute d'humeur", la joie disparaissant, Lidia retrouva son expression "normale", celle qu'elle devait avoir le plus souvent en somme. Elle je ta un regard sur le lac avant de répondre que cela ne lui poserait aucun problème. Dro'zilm avait un doute sur le sujet, mais si elle le disait c'était sans doute vrai ! Après tout, c'était elle qui n'avait qu'un œil, elle devait donc savoir de quoi elle parlait. Après quoi elle évoqua de se battre avec une main en moins également, ce qui montrait sa détermination. Le félin se demandait pourquoi elle était tant intéressée par le combat et par la victoire... On attendait rarement de perdre un combat en même temps, mais montrer autant de désir pour atteindre la victoire dans une "simple" activité dépassait vraiment l'homme-tigre, même s'il devait admettre que se donner autant dans un domaine forçait le respect, même si c'était des combats "inutiles".

« Au moins personne ne pourra te reprocher de manquer de cœur. »

Dro'zilm se faisait plus une remarque à lui-même qu'il faisait un compliment à Lidia, mais vu la discrétion de l'aparté la différence était mince, si ce n'était que Dro'zilm gardait généralement ses remarques pour lui-même. La jeune fille lui demanda alors ce qu'il en était des sorties en ville. Une autre réflexion, un peu plus longue que la précédente eut lieu avant qu'il ne finisse par répondre :

« Je ne m'en souviens pas. Mais tant qu'on assiste au cours et qu'on dort aux dortoirs, » dit-il avec un peu d'amertume comme si le fait de dormir là-bas le dérangeait, « je ne vois pas où serait le problème. »

La ville ne l'avait jamais plus tenté que ça, préférant les étendues de nature comme ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Ven 20 Aoû - 20:42

-"Mmmh."

Bon, même si c'était interdit de sortir en ville, elle pourrait très bien faire comme si elle n'était pas au courant... ou aller y faire quelques petits tours en douce sans que personne n'en sache jamais rien, non ? Dans tous les cas, elle ne voyait pas pourquoi on le lui refuserait et n'en ferait de toute façon qu'à sa tête ! Le matou avait raison sur ce point : tant qu'elle participait aux cours et logeait dans l'école... on se fichait bien de ce qu'elle faisait du reste de la journée, point final ! Sa vie restait sa vie et les autres, adultes ou non, n'avaient rien à y redire. Elle ne se fit d'ailleurs pas priver pour le faire savoir.

-"Bah, interdit ou pas, j'le ferai quand même. J'suis déjà pas ici de gaieté de cœur, ils vont pas non plus m'empêcher de faire ce que je veux."

Les gens de l'agence l'avaient bien eue à l'envoyer dans cette école, tiens ! Le coup de se faire des amis, de retourner dans le droit chemin, etc... Ils l'avaient arrachée à son pays natal, à sa solitude et sa liberté... tout ça pour la parquer dans ce pays, pour la priver de toute forme de liberté et introduire la notion de devoir dans sa petite tête. Limite, pour elle, ça avait été une forme d'esclavage. Passer d'une vie misérable sans entraves à une vie d'obligations dans une cage dorée n'était pas vraiment ce qu'elle avait le plus aimé. Ils lui avaient tout enlevé, l'obligeaient à se conformer à cette société humaine qu'elle méprisait et, maintenant, l'envoyaient dans une école censée la former pour sa banale vie future. Le lavage de cerveau, elle ne s'y plierait pas aussi facilement ! Elle ne se laisserait pas programmer aussi facilement qu'une machine, ça, vous pouvez me croire ! En attendant, il fallait faire bonne figure. Jusqu'à ce qu'elle déniche son fameux artefact dont elle seule était persuadée de l'existence.Faire bonne figure... facile à dire quand on arrive après le début des cours et qu'on ne sait absolument pas à quoi s'attendre.

-"Hum... et les cours, ils sont pas trop chiants ? Ça se passe comment ?"

Encore une question pouvant sembler bizarre, mais dans sa p'tite tête, ce n'était pas aussi évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mar 24 Aoû - 10:06

Pas ici de gaité de cœur... Dro'zilm était venu ici à moitié à contre-cœur, mais il n'y avait pas de meilleur choix, si tant était qu'il y en avait un autre de toute façon. Enfin, l'homme-tigre ne pouvait qu'être d'accord avec Lidia sur ce point : il était hors de question qu'on l'enferme ici vingt-quatre heures sur vingt-quatre, faire quelques efforts pour suivre les règles était une chose, mais se priver totalement de sa liberté en était une autre à laquelle il ne songeait même pas. Mais peut-être fallait-il le dire ? Dro'zilm ne savait pas trop si c'était utile de rajouter un commentaire là-dessus, mais dans le cadre de son "insertion" il se décida à prendre la parole :

« Nous sommes d'accord là-dessus. »

Voilà, c'était fait... Le félin n'en voyait toujours pas plus l'utilité sur l'instant mais peut-être qu'à force il le remarquerait ? Ça lui paraîtrait sans doute toujours étrange de dire ce genre de choses... Elle lui posa alors une question sur les cours, comment ils se passaient... Elle venait d'arriver ici donc ? Dro'zilm avait pensé qu'il s'agissait d'une élève qu'il n'avait jamais rencontré avant, mais en fait il se trompait... C'était rare de voir arriver des élèves en cours d'année scolaire.

« Un peu comme partout ailleurs : il faut être calme et écouter... La différence c'est qu'ici les professeurs sont beaucoup plus forts qu'ailleurs... »

Oui, c'était une différence des plus importantes : même si les coups de ses anciens professeurs ne lui faisaient pas si mal que ça la dernière fois qu'il en avait reçu, ici il avait encore moins envie de s'y frotter car il savait qu'il ne faisait pas le poids... Vu comment Lidia se comportait depuis qu'il lui parlait, il semblait important pour l'homme-tigre de la prévenir avant qu'elle n'ait des ennuis qu'il n'aurait souhaité à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Sam 28 Aoû - 17:12

Un peu comme partout ailleurs... ça ne l'aidait pas vraiment, ça ! Il faut être calme et écouter... c'était un peu comme écouter les divagations et souvenirs de jeunesse de l'ancien de son ancien village, non ? Le vioque lui faisait sans cesse des remarques parce qu'elle était incapable de tenir en place et de se taire. Du coup, maintenant, elle s'imaginait l'école comme ça... des jeunes écoutant les récits héroïques -ou pas- des aventures que les professeurs ont vécue dans leur jeunesse, sans oublier la petite leçon de morale à la fin. Un moyen comme un autre d'apprendre la vie, si on veut. Ben si c'était ça, niveau calme et écoute, ça allait être dur... très dur... Après, que les profs soient plus forts qu'ailleurs, bon... ce n'était pas difficile d'être plus fort qu'un vieux papy bégayant et se déplaçant avec une canne, hein !

-"Je sens déjà que ça va être dur... je suppose qu'ils prévoient des punitions si on évite délibérément d'aller en cours, pas vrai ?"

Niveau punition, elle s'imaginait surtout être renvoyée de l'école illico presto, mais elle risquait fort de reconsidérer cette question d'absentéisme si elle apprenait que les fameuses punitions étaient moins radicales ! La question, elle ne la posait que... par principe ? En tout cas, elle avait déjà hâte de pouvoir partir en ville et profiter de son temps libre, comprenant déjà que les cours l'ennuieraient à mourir. Sentiment probablement du au fait qu'elle trouvait surtout que venir s'enfermer dans cette école était ennuyant à mourir. Il lui était déjà arrivé, pendant l'entretient, de se demander si, finalement, elle n'aurait pas mieux fait de fuguer plutôt que de se laisser mener ici tranquillement ! Dans un moment de lucidité, elle s'était imaginé qu'il n'y avait aucun artefact caché... et dans ce cas-là, c'était simplement prouver qu'elle avait été faible et avait laissé les vieux croutons de l'agence lui imposer de vivre comme ils voulaient qu'elle le fasse.

-"Bah, je suppose que je m'y ferai... j'espère..."

Sans s'en rendre compte, c'était presque un aveu ! Limite annoncer qu'elle n'avait jamais été à l'école avant. On espère pas s'habituer à quelque chose d'aussi commun qu'une école, surtout quand c'est "un peu comme partout ailleurs". Le truc, c'est qu'elle ne réfléchit pas toujours beaucoup avant de parler... et elle ne fait pas toujours attention à ce genre de détails un peu trop révélateurs. Elle se saisit de la bouteille et en but une bonne gorgée, avant de la représenter au tigrou sans un mot. Maintenant qu'elle savait tout ce dont elle avait besoin, à moins que le gros matou ne la redirige vers un autre sujet de conversation, elle retournerait sans doute dans sa chambre... demander à sa colocataire de lui faire visiter la ville, après avoir rangé ses affaires convenablement. Il faut dire qu'elle avait laissé sa valise en plein milieu de la chambre... plus qu'à espérer qu'elle ne crise pas à cause de ça ! Quant au fait qu'elle pourrait fouiller dedans en profitant de son absence... boah, c'pas comme s'il y avait quoi que ce soit d'intéressant à trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de sport
avatar

Nombre de messages : 74
Race : Homme-tigre
Age : 8 ans.
Age apparent : 24 ans.

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Mar 31 Aoû - 14:21

« Assurément. »

Là il n'y avait pas grande chose d'autre à dire, c'était une question dont la réponse tombait sous le sens. Elle l'avait posé... pour la forme ? Sans doute, à moins qu'elle avait un espoir étrange d'être à une école où les cours n'étaient pas obligatoires si on en avait pas envie ? Dro'zilm eût un très vague sourire en poussant un soupir nasal à cette pensée. Mais étrangement le félin se retint de rire car elle n'aurait pas sans doute apprécié entendre ces pensées...

La suite par contre fut un peu plus étrange, elle espérait s'y faire ? À quoi donc ? Au fait de devoir suivre des cours ? Ou à autre chose ? Le grand félin avait un peu de mal à savoir de quoi elle parlait mais aucun des deux n'avait plus de sens que l'autre... Fallait-il lui demander ? Pour quoi faire ? Ce n'était pas comme s'il pensait pouvoir y faire quelque chose ou qu'elle semblait avoir envie qu'on l'aide. Ne sachant plus trop quoi dire à ce moment, l'homme-tigre se coucha sur son dos, les mains croisée servant d'appui à sa nuque, et regarda le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   Sam 4 Sep - 11:14

Et le silence s'installa, parce que Lidia n'était vraiment pas une pro des relations sociales et qu'elle n'avait rien à dire. Trouver des sujets de conversations plaisant aux tigres était encore moins facile que d'en trouver plaisant aux humains, et elle doutait que lui parler whiskas lui fasse plaisir. Sans oublier qu'elle avait autre chose en tête qui ne cessait de la presser, et qu'elle n'avait plus la patience de prolonger une conversation avant de s'y mettre. La seule chose pour laquelle elle prit son temps fut : vider sa bouteille de smirnoff. Une fois terminée, elle se décomposa en milliers de particules minuscules qui s'évanouirent dans l'air très rapidement. Il faudrait penser à dé-sceller certaines choses, parce que sa petite dimension personnelle prenait des allures de poubelle dimensionnelle. Des détritus en tout genre souillant sa petite collection, ce n'était pas vraiment quelque chose qui la faisait sourire !

-"Bon, tigrou, j'vais te laisser, j'ai... quelque chose à faire."

Le shopping, habituellement, c'est pas trop son truc, m'enfin... c'est pas comme si elle comptait payer pour quoi que ce soit. Le problème principal était que, ne connaissant pas la ville, il faudrait qu'elle se fasse accompagner... bah, elle demanderait à sa colocataire, elle avait vraiment trop la tronche d'une nana qui passe son temps à se maquiller et faire les boutiques. Galère. Au moins, s'il était possible de faire de petites escapades en ville, il était certain qu'elle saurait où trouver le magasin parfait. En espérant qu'il ne faille pas fournir une explication détaillée, ça, par contre, ce serait vraiment embêtant. Lidia se releva, s'épousseta le postérieur et ft un signe négligé de la main à la boule de poil géante.

-"Allez, до свидания !"

Et elle s'en alla, mains dans les poches, sans plus de politesse


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nous avons les moyens de vous faire parler, monsieur Lelac.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nous avons besoin de vous !
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]
» ?La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ? CALLIE&DONOVAN
» Nous avons été éduqués pour détruire le projet de 1804
» La vie nous laisse le choix d'en faire un accident ou une aventure. - Little Shark || PAUSE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster School Madness :: [RP]Le grand parc :: Le lac à fou-
Sauter vers: