Bienvenue dans cette école complètement loufoque où les créatures de contes, mythologies et légendes se retrouvent pour un enseignement et une nouvelle vie hors du commun.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Dim 11 Juil - 22:29

Hallelujah ! L'entretient venait de se terminer et elle avait été acceptée au sein de l'école ! Lidia n'avait plus à retourner à l'agence, maintenant ! Magnifique, merveilleux ! L'adolescente était heureuse de savoir qu'elle ne reverrait plus ces vieux croutons qui n'arrêtaient pas de la sermonner et punir pour tout et rien ! Évidemment, il faudrait se faire à cette nouvelle vie, à cette scolarité dont elle n'avait absolument aucune notion... et ça ne serait pas facile, c'était sur... mais il faudrait bien s'y faire et ça ne serait jamais pire que ce qu'elle avait connu jusqu'ici ! Maintenant acceptée et libérée, la jeune fille décida de faire un rapide détour par la salle d'attente réservée aux éventuels futurs élèves : on pouvait y trouver un plan de l'école et, croyez-moi, elle allait en avoir bien besoin ! Lorsqu'elle entra dans la salle, elle remarqua que cette dernière était bien vide... à vrai dire, il ne restait plus qu'une seule personne, une nana avec des cheveux noirs aux reflets émeraude. Lidia croisa le regard de cette fille-là l'espace d'une seconde avant de se diriger vers le mur où était accroché le plan, bien décidée à l'étudier. Et elle allait le faire, jusqu'à ce qu'elle se rende compte que son bandeau de fortune avait été mal attaché et retombait un peu au niveau de l'oeil qu'il était censé cacher. Bah, rien de grave : notre petit feu follet détacha le bandeau, fait d'un bête tissu blanc, prenant bien soin de garder son oeil gauche fermé pour ne pas dévoiler sa luminescence, et entreprit de mieux le rattacher. S'exécutant, elle lança un regard discret à cette nana : pas de doute, l'asperge était encore en train de la fixer. L'espace d'un instant, Lidia eut l'impression d'avoir déjà croisé cette fille quelque part... mais où ? Du coup, elle avait beau fixer le plan de l'école, elle était bien trop distraite par cette impression de déjà-vu pour s'en soucier. Finalement, dépitée, frustrée par ce bout de souvenir soudain, elle retourna son oeil découvert vers l'autre nana, histoire de bien la regarder une ou deux secondes de plus... et se rendit compte que l'autre la fixait encore ! Bon sang, elle n'avait que ça à faire, ou quoi ?

-"Quoi ? T'veux ma photo ?"

Voilà, un petit bonjour made in Lidia ! Non mais, c'était vrai à la fin ! L'adolescente n'avait aucune envie d'être regardée comme une bête de foire pour elle ne savait quelle raison ! Ne s'imaginant toujours pas une seule seconde que c'est sans doute le manque de pantalon qui devait provoquer cette réaction. Évidemment, c'est super de se ramener en costard, mais si c'est pour se balader en culotte blanche, ça fait direct moins classe, v'voyez... m'enfin bon, elle ne s'en était toujours pas rendue compte, allez savoir comment elle faisait pour ne pas comprendre d'où venait ce petit courant d'air frais sur ses jambes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Lun 12 Juil - 18:02

Ivy attendait tranquillement, assise sur un fauteuil relativement confortable. Ce confort était d'ailleurs la seule chose qui, en cet instant présent, retenait la jeune femme d'emmener son popotin de fée ailleurs. L'idée d'entrer dans cette école spécialisée dans les phénomènes de foire ne l'enchantait guère, et celle de devoir passer un entretien pour être admise dans ce cirque ne lui plaisait encore moins. C'était une véritable corvée, une punition pour elle! Même si, avec un peu de recule, elle se rendait bien compte que c'était la moindre des punitions qu'on pouvait lui infliger vue les circonstances. Avec un peu (bon, d'accord, énormément) d'optimisme, elle en serait peut-être même arrivé à se dire que c'était une seconde chance qu'on venait de lui offrir, et sur un plateau d'argent. Après tout, elle évitait l'incarcération -l'épouvantail qu'on avait un peu trop agité sous son nez ces derniers temps, avec l'espoir que ça la fasse rentrer dans l'ordre - et le centre de redressement; et elle allait pouvoir continuer à s'instruire. Même si elle ne avait pas exactement envie. Ivy, avec toute la meilleur volonté du monde, tenta un bref instant de lutter contre sa mauvaise foi et sa morosité. Peut-être que, comme l'avaient dit ces crétins de l'APEJF - ou Agence de la Protection de l'Enfance et de la Jeunesse Fantastique - elle arriverait à faire son trou ici, aussi fragile soit-il.Le tout, ce serait juste d'éviter les têtes de nœuds, histoire de ne pas les provoquer ou s'en servir de tête de turcs en fonction de l'humeur. Ça risquerait de faire mauvaise impression et de mettre sa liberté "conditionnelle" en péril.

C'était donc sur ces bonnes résolutions qu'Ivy se préparait mentalement à affronter son destin, lorsque ce qu'elle redoutait arriva : une autre élève. A force de passer du temps dans un lieu pas toujours très fréquentable et où la violence, tant verbale que physique, était quasi quotidienne - lieu créé par et pour elle -, l'adolescent avait quelque peu oublié les règles de bienséance et notamment celle-ci : fixer quelqu'un avec un air renfrogné et quelque peu arrogant n'était pas la meilleur des choses à faire pour pour s'en faire une amie. Et pourtant, ce n'était pas tant qu'Ivy voulait dégommer la jeune fille qui venait d'entrer dans la salle d'attente, ou qu'elle voulait en faire son esclave personnel ou son punching ball. En fait, elle était plutôt contente de la voir même si elle avait l'air un peu... originale vue ce qu'elle portait, mais Ivy en avait vu d'autres et ça ne la choquait pas particulièrement même si ça devrait. L'adolescente était d'autant plus soulagée de voir cette fille que son visage lui disait vaguement quelque chose. Et au bout de quelques instants à la regarder, elle arriva enfin à savoir où elle l'avait croisé - grâce à sa petite entreprise, elle était devenue toute une physionomiste et elle oubliait rarement les visages. Cette fille qui avait l'air particulièrement fière de ses sous-vêtements, vue la manière dont elle exhibait sa culotte, était une autre victime de l'APEJF! Pratiquement une camarade d'Ivy, à deux ou trois détails près! Et ô joie! Voilà qu'elle adressait la parole à Ivy d'elle-même. La, c'était pas le moment de faire de boulette. Surtout, être sympa. Penser à faire un sourire chaleureux. Et pas dire de vacheries.

-Ouais, je veux bien ta photo ; je suis sûre qu'elle fera un tabac sur le net! dit-elle avec un sourire sardonique.

Eh bah voilà, c'était fait... Ivy, ou comment créer une amitié profonde avec le premier venu; ou la première venue en occurrence.
Revenir en haut Aller en bas

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Lun 12 Juil - 21:38

What ? Un tabac sur le net ? Qu'est-ce qu'elle racontait, cette grande asperge, là ? Est-ce que, par le plus grand des hasard, elle était en train d'essayer de se moquer ?! Non mais, si c'était le cas, ça n'allait pas se passer comme ça ! Sur le coup, Lidia ne put s'empêcher de lancer un regard noir à son interlocutrice, incapable de comprendre ce qu'elle voulait dire... jusqu'à ce que l'évidence ne lui saute enfin aux yeux ! L'illumination du siècle ; elle se rendit enfin compte qu'elle avait totalement oublié d'enfiler son pantalon ! Ha ben zut alors, c'était sans doute pour ça que la prof avait commencé l'entretient en se foutant de sa poire ! Pas étonnant, elle avait encore du passer pour une cinglée ou une exhibitionniste, même si la seconde option était relativement proche de la réalité. A vrai dire, c'était un petit problème récurrent chez elle... depuis le jour où on l'avait forcée à s'habiller, elle ne pouvait pas s'empêcher d'oublier d'enfiler quelque chose ! Une chemise, un pantalon, une jupe... elle oubliait toujours quelque chose ! Parfois, ça pouvait se résumer à des bêtises comme oublier ses chaussures et, quand elle est entièrement habillée, on ne peut jamais être sur qu'elle porte quelque chose en dessous. Une vraie tête en l'air ! Mais bon, c'est pas comme si elle se baladait vraiment à poil, hein ? Une culotte, le bas d'un maillot de bain... ça fait pas énormément de différence. Et puis avec tout c'qu'on voit à la télé de nos jours, pas de quoi être choqué pour si peu ! Du coup, le regard borgne de la jeune fille se radoucit un peu et elle arrêta son mode défensif. Boah, si l'autre pensait la gêner ou l'énerver sur ce terrain-là, c'était peine perdue.

-"Ho... alors c'est juste mon joli p'tit postérieur qui te fait autant d'effet ?"

La jeune fille ne put s'empêcher de faire un petit sourire en coin, sur le coup. A vrai dire, elle avait envie de partir sur la piste du "Jalouse ? T'as raison, quand on a de grosses fesses, vaut mieux éviter d'en faire profiter les autres" mais, au prix d'un effort surhumain, elle réussit à se retenir. Non, elle devait éviter de faire sa garce asociale même si l'autre avait entamé les hostilités ! Il fallait essayer de faire plus en douceur, de ne pas de se montrer trop agressive dès le départ... après, évidemment, si l'autre continuait ses petits sarcasmes, il faudrait passer à la vitesse supérieure et lui montrer qui est la patronne !

-"Juste comme ça... quand tu mattes, essaie d'être un peu plus discrète, chérie ! Il ne te manquait plus qu'un filet de bave au coin des lèvres et le tableau était parfait !"

Et voilà comment introduire discrètement la notion du "j'en ai rien à cirer, j'me ballade en culotte ou et quand j'veux, try again baby". Le problème, maintenant, c'est que Lidia voyait mal comment cette petite conversation pouvait bien se terminer... au pire, elle aurait déjà une personne sur sa black list... au mieux, peut-être qu'elles finiraient par s'ignorer l'une l'autre ! En attendant, ça n'arrangeait pas le problème du "je l'ai déjà vue quelque part" et, en ce moment, notre feu follet était bien trop occupée à faire la causette, en toute amitié évidemment, avec cette nana pour lui demander plus de renseignements à ce sujet ! Peut-être qu'elle penserait à lui demander plus tard, si cette petite conversation ne terminait pas en duel de muettes ou en bain de sang !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Mar 27 Juil - 18:59

Ivy ne put s'empêcher de ricaner, et pas forcément de la manière la plus discrète possible. Après avoir tenu son petit commerce en toute clandestinité et durant plusieurs années, assumant à la fois le rôle de videur et le rôle de patronne ainsi que d'employée à tout faire (hé oui, c'est ça d'être entrepreneur et de gérer sa propre micro-entreprise); on pouvait dire qu'elle était immunisée contre ce genre de sarcasme... Elle avait apprit à relativisé et apprécier les traits d'esprit, même les mieux cachés sous une bonne épaisseur de mépris et hostilité. Du coup, ce que sa petite camarade les pattes à l'air la faisait doucement rire. Un peu plus, et elle la trouverait mignonne. Un peu comme un chihuahua qui jappe.

-Si tu veux me voir baveux, faudrait déjà que tu penses à mettre autre chose que les culottes en coton de ta petite sœur!

Elle lâcha sa petite phrase tout à fait amicale à son sens avec un sourire espiègle et en se penchant de manière tout à fait naturelle vers l'avant, en croisant d'une façon négligée les bras histoires de mettre sa poitrine en avant. Ça aussi, c'est l'un de ces qu'elle a gagné avant de se faire arrêter par l'APEJF...
Revenir en haut Aller en bas

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Mer 28 Juil - 18:45

-"Je vois, je vois !"

Une petite joute verbale de bon matin : rien de tel pour bien débuter la journée ! L'autre croyait peut-être l'impressionner avec ses petits sarcasmes tout mignons, mais c'était peine perdue ! En plus, elle ne voyait vraiment ce qu'elle pouvait reprocher à sa culotte... elle était très bien, très confortable, y'avait rien à redire !

-"La prochaine fois, je porterai quelque chose de beaucoup plus sexy rien que pour toi, honey "

Il ne manquait plus qu'une cravate à agripper autour du coup de la grande asperge et le cliché aurait été parfait ! Du coup, l'adolescente se contenta d'un clin d'œil. Il n'y avait pas à dire, depuis le début de ce petit entretient avec l'autre nana, notre feu follet avait tout fait pour se mettre en valeur et l'autre entrait un peu dans son jeu, d'une certaine manière. Enfant de la rue, enfant rejetée, habituée aux sarcasmes et aux critiques haineuses ; tout ce que la tête d'émeraude pouvait lui dire ne la touchait pas vraiment... c'était plus un petit jeu qu'autre chose. Il était absolument impossible qu'elle s'énerve ou qu'elle prenne la mouche pour si peu. Il en faudrait bien plus pour la faire sortir de ses gonds ou la frustrer ! Bref. Alors qu'elle parlait, l'asperge avait décidé de mettre ses atouts féminins en avant. L'oeil de Lidia fixa les dits atouts du genre... assez intensément. Après tout, elle n'allait pas se gêner pour mater autant qu'elle le voulait si l'autre en faisant autant avec son petit popotin, n'est-ce pas ? Au bout de très longues secondes, le regard borne du feu follet remontèrent vers celui de son interlocutrice. A son tour, cette fois, de regarder de haut avec un petit sourire en coin !

-"Hum... t'essaies de faire quoi, là ? En règle générale, tu ne met ta poitrine en avant que quand elle a un certain volume... t'as pas ce qu'il faut pour jouer à ce petit jeu, ma grande, surtout si tu cherches à me séduire !"

Et toc ! notre adolescente à problèmes rouvrait les hostilités !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Jeu 5 Aoû - 8:04

Ivy était assez contente et commençait à se dérider même si sa bonne humeur n'était pas destinée à durer, entretient avec le corps enseignant oblige. Une ombre de sourire amusé se profilait sur ses lèvres alors que la jeune fille en culotte de coton, ornée d'imprimés en forme de lapin sans oublier le petit kiki imitation satin rose pâle, lui répondit sur le même ton qu'elle avait elle-même employé. Peut-être que tout compte fait elle arriverait à se faire un petit trou, à défaut de se faire des amis, comme l'avaient assuré ces crétins de l'APEJF! La borgne - un oeil ou deux yeux, Ivy n'en avait que faire à partir du moment où ce n'était pas les siens dont il était question et cela ne l'avait absolument pas choquée de voir une adolescente de son âge se promenant avec un bandeau couvrant la moitié de son visage pour cacher l'un de ses globes occulaires - gagnait des points de sympathie en évitant de trop se vexer et en continuant leur "pacifique" dialogue. Elle avait un certain sens de l'humour et n'était pas coincée. D'un autre coté, une coincée se baladant sans sous-vêtement dans un lieu public, ce serait marrant à voir et ce serait surtout une grande déséquilibrée mentalement parlant. Ivy avait l'impression qu'elles deux étaient de la même espèce... ce qui n'était pas forcément une bonne chose, soit dit en passant.

C'était ce qu'elle avait tiré de ses méditations profondes alors que l'autre zozote la fixait en chien de faïence. Au bout d'un moment, Ivy termina tout de même par se demander ce qu'elle avait à la dévisager comme ça, surtout que ce n'était pas vraiment son visage qu'elle semblait regarder si intensément... Et puis, la lumière fut. Elle compris. Ou plutôt, l'autre le lui dit clairement. Carrément gênée, elle rougit très légèrement et se mordit l'intérieur de la joue. Prendre ces poses aguicheuses ne lui aviat jamais vraiment plus mais ça aidait grandement à booster les ventes. Du coup, elle avait pris l'habitude de tenir ce genre de posture et ça ressortait pas forcément au bon moment. Et puis, c'était quoi, là, ce commentaire sur sa poitrine, hein? C'est pas comme si la mioche en face en avait plus qu'elle! Néanmoins, un petit sourire sardonique apparut sur son visage...

-Oh? Pourtant ça avait l'air de bien t'intéresser, vue comme tu me fixais... ou plutôt les fixais! Et puis, ne t'inquiète pas, ma p'tite : même s il n'y avait plus que toi sur Terre, tu ne ferais toujours pas partie de mes options!

De toute évidence, Ivy avait oublié de lire son petit manuel "Se faire des amis pour les nuls"...
Revenir en haut Aller en bas

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Ven 6 Aoû - 18:04

La jeune fille en culotte d'une blancheur immaculée, certainement pas ornée de petits lapins ni d'un kiki rose -bien qu'elle devient bien en avoir une avec un p'tit nœud rose-, continuait de fixer la poitrine qui lui était généreusement présentée, un sourire aux lèvres. Ha, ha ! Ne pas faire partie de ses options, hein ?! Le tout avec les joues empourprées, évidemment ! Mais qu'elle était mignonne, cette pet... grande. Le sourire victorieux et un peu taquin de la borgne ne faisait que s'élargir devant ce détail qui lui donnait l'impression d'être victorieuse. Ha, ça, c'était bien la peine de prendre une pose aguicheuse si c'était pour se mettre à rougir comme ça le peu qu'on lui parle de ses seins, aussi ! Il faut s'assumer, parfois ! ... même si ce n'était peut-être pas à Lidia de parler sur le sujet. Il fallait avouer que même si elle pouvait se balader en culotte et soutif en public, il ne lui serait *jamais* venu à l'idée de montrer ce qu'il y avait en dessous... ni même de parler cul avec qui que ce soit sans être gênée. Lidia, c'est le genre de fille parfois un peu paradoxale, pas toujours en accord avec elle-même... mais bon, on ne pouvait pas lui en vouloir, pas vrai ? Encore, entre filles ça passe mieux, mais vous imaginez bien qu'elle se faisait plus aborder par les mecs qu'autre chose... ils avaient tendance à voir en elle une fille -très- facile.

-"Allons, allons... tu les a offerts à ma vue, c'est normal que je m'y intéresse, pas vrai ? Et puis, pas la peine de mentir ! T'es rouge comme une tomate, je vois bien que je te fais de l'effet ! Hum... voyons voir... peut-être que si t'acceptes de me servir, il se pourrait bien que je te fasse l'honneur de m'intéresser à toi d'un peu plus près... tu vois, je ne suis pas aussi inaccessible que ça !"

Il en fallait peu pour s'amuser après un entretient barbant ! Bien sur, Lidia savait bien que la grande asperge ne ressentait rien pour elle... et elle-même était loin d'être tombée sous le charme ou quoi que ce soit, toutes ces propositions ne servaient qu'à se détendre un peu... pour être honnête, le p'tit feu follet n'était jamais tombée amoureuse de qui que ce soit ! Toujours seule dans son coin, toujours si mystérieuse... elle attirait souvent les gens, mais n'était jamais attirée par personne. Le contraire était plutôt d'actualité, personne n'avait sa place dans son petit monde. A côté de ça, le fait de jouer à ce petit jeu avec une autre nana ne la dérangeait pas du tout. Non seulement ce n'était pas comme s'il y avait quoi que ce soit entre elles, mais ce n'était pas comme si elle trouvait ce genre de relation dégoûtante non plus. Fin', disons que ça ne l'avait jamais choquée.

-"Alors, t'en dis quoi honey ?"

En plus, la perspective d'embêter l'asperge était vraiment amusante ! Au moins, la grande avait pour elle l'avantage d'un assez bon sens de l'humour et ne prenait pas la mouche pour un rien, comme bien trop d'autres gens dans le monde ne le faisaient... c'est dingue le nombre de nanas qui se seraient mise en colère ou se seraient senties trop mal à l'aise une fois plongées dans ce genre de conversation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de musique
avatar

Nombre de messages : 74
Humeur : Cynique
Race : Métis Démon/humain
Age : Inconnu
Age apparent : En mode gamin : Pas plus d'une 12 aine d'années
En mode Adulte : La vingtaine

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Mer 11 Aoû - 18:19

Évidemment, comme dans toutes les administrations de tous les univers possibles, il y avait une salle d'attente.
Chiant... Shô avait une sainte horreur d'attendre et de perdre son temps. Après un voyage tout aussi ennuyeux, il y avait vraiment de quoi perdre patience. Il avait effectué tout le trajet sous son apparence d'enfant pour passer inaperçu et ne l'avait plus quitter depuis... c'était fou ce que les gens pouvaient poser comme question idiotes quand ils voyaient un mioche voyager seul. Toute cette condescendance à son égard lui tapait sur les nerfs, lui qui inspirait plus l'inquiétude sous sa vraie forme, se voyait offrir des sucreries, se faisait pincer les joues par toutes les vieilles qu'il croisait, se faisait proposé d'être accompagné chez les forces de l'ordre par toutes les mères en manque de tendresse à donner qui le croyaient perdu. La vie d'un môme indépendant était royalement merdique... Mais bon... c'est pas comme s'il avait le choix, à la base, fuir ne faisait pas partie de ses habitudes. Il devait donc bien y avoir quelques compromis à faire.

Le petit bonhomme poussa alors la porte et tomba sur ce qui avait tout lieu d'être "un crêpage de chignon". Au moins la salle était animé et ça faisait un spectacle amusant en attendant son entretien.


"Euuuh... Salut..."

Il sauta alors sur un siège pour s'y assoir et commença à balancer ses petites jambe dans une posture d'attente sans chercher à rompre ce pur instant de vannage dans les règles

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Mer 11 Aoû - 20:25

Heureusement qu'un jeune garçon poussa la porte de ce qui tenait lieu de salle d'attente... parce que Leda attendait que celle-ci s'ouvre. Elle aurait bien appelé à l'aide mais à l'instant où elle se décidait enfin à passer le pas, le gamin aux cheveux blancs se présenta. Rien d'étonnant au fait qu'il ne la remarqua pas. Le pauvre avait bien l'air fatigué mais la petite fée, toujours haute de 15cm et légère comme une plume, prit place sans demander la permission sur le crâne de ce nouvel élève. Elle ne pesait presque rien sous cette forme et pouvait donc s'installer là sans remords pour la fatigue du garçon. Ses pauvres ailes étaient fatiguées de la porter depuis sa dernière transformation.

A l'intérieur, elle découvrit comme lui deux jeunes femmes en pleine discussion... Une bien étrange discussion d'ailleurs puisqu'elles semblaient s'amuser à se lancer des piques au visage... Enfin s'amuser ? Leda n'était pas très sure mais c'était le premier mot qui lui vient à l'esprit; Les fées se chamaillaient souvent entre elles mais ce n'était que jeu.


Voulant être polie, la petite demoiselle se leva et envoya un joyeux et retentissant " Bonjouuuuuuuuuuuuuuuuuur !!!" directement dans la tête des trois personnes présentes. Bien plus pratique pour communiquer que d'utiliser une forme de télépathie lorsque sa voix ne porte absolument pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Mar 17 Aoû - 22:14

Ivy allait répondre bien gentiment à l'espèce de borgne à la langue bien pendue, toujours sur le même ton, lorsque la porte s'ouvra. Les lèvres légèrement entre-ouvertes, elle tut sa voix alors qu'un petit bout de choux entrait dans la pièce. La superbe fée de plus d'un mètre déchanta quelque peu en voyant ce mini truc entrer. C'était pas une garderie ici. Ou du moins c'était pas ce qu'on lui avait dit! Et puis, c'était quoi cette façon qu'il avait de les fixer? Elle n'était pas une bête de foire, même si il était possible que l'autre en culotte le soit... Ivy fixa le môme s'assoir sans prendre la peine de répondre à son "Euuuh... Salut...". Elle se redressa sur sa chaise et serra les mâchoires en se demandant ce que cette demi-portion venait faire là. Pour le coup, c'était un peu plus déstabilisant de le voir arriver comme une fleur dans cette salle d'attente que se faire appeler "honey" par une inconnue borgne exhibitionniste et donc, par déduction logique, à qui il manquait une case.

Mais ce qui fit tiquer Ivy, ce n'était pas ce morpion... Noooon.... ça encore, ça pouvait passer tant qu'il l'ouvre pas trop et ne la ramenait pas. Par contre, ce qui était bien plus énervant, c'était cette intrusion dans sa tête. Cette petite voix nasillarde résonnant dans son crâne ne lui plaisait absolument pas. C'était trop.... familier cette façon de communiquer avec joie et bonne humeur tout en faisant intrusion dans son intimité... Ça lui rappelait un peu trop son enfance... La fée scruta la salle de ses yeux d'ambre avant de repérer la source de cette émission télépathique. D'un coup, elle réalisa pourquoi ce salut lui paraissait si habituel. C'était une fée qui avait commandité cette invasion mentale! Ivy avait toujours eu horreur qu'on s'adresse à elle via la télépathie et elle même ne l'utilisait que rarement. Pourtant, c'était une chose habituelle parmi les membres de sa race. Quelle plaie... Une fée de la bonne humeur venait d'apparaitre...

Un sourire apparut sur le visage de la fée pas version pocket alors qu'elle se levait. D'un geste presque pas calculé, elle mit l'une de ses longues mèches aux reflets verts derrière l'une de ses oreilles alors qu'elle s'approchait du garçon.

-Salut! Hey, dit moi, tu ne saurais pas où je pourrais trouver de quoi boire? Essayer de parler à l'autre termine par me fatiguer...

Une main sur l'épaule du nouveau venu, elle le guidait vers la porte, sa congénère toujours perchée sur sa tête. Un pas, deux pas, trois pas... Et c'est en allant bon train qu'elle fit franchir le seuil de la pièce au gamin et commença à fermer la porte depuis l'intérieur de la salle d'attente. Et voilà comment mettre à la porte deux enquiquineurs en toute douceur. Lalalaaaa...
Revenir en haut Aller en bas

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Dim 22 Aoû - 13:57

Les mains sur les hanches, Lidia regarda la grande asperge mettre les gamins à la porte en haussant un sourcil. La géante verte n'avait pas l'air de beaucoup aimer les mômes, même s'il fallait avouer que cette intrusion mentale était des plus ennuyeuses... y'avait déjà assez de gens comme ça qui l'embêtaient sans qu'en plus on ne vienne squatter ses pensées ! Il n'y a plus qu'à espérer que cette petite chose féérique ne lise pas dans les pensées, sans quoi elle finirait ses jours écrasée sous la semelle de notre feu follet.

-"T'adores les gosses, à ce que je vois."

Lidia ne pouvait pas lui reprocher ça, elle n'en était pas fan non plus... non seulement elle serait bien incapable de s'occuper d'un gosse, mais elle refusait purement et simplement de s'imaginer mère de famille. Rien que cette image la faisait rire... impossible, impensable. Les petites têtes blondes capricieuses et pleurnicheuses, ce n'était vraiment pas sa tasse de thé. Une guerrière comme elle n'élève pas de marmots, autant laisser cette pénible tâche aux nanas normales.

-"Bah, faut avouer que mon absence de pantalon n'est pas un spectacle pour un si jeune public !"

Parce qu'en plus, ça la faisait rire ! Même pas honte ! Au moins, on ne pouvait pas dire qu'elle n'assumait pas ses... petits oublis vestimentaires. D'un seul coup, l'adolescente fut frappée d'un éclair de génie humoristique -si, si- et s'approcha de la grande asperge, lui donnant un coup d'épaule amical. Un large sourire lui fendant le visage en deux, son oeil dirigé droit vers sa collègue délinquante, notre feu follet lâcha sur un ton enjoué :

-"Imagine un peu que ces deux gosses soient de sales teignes qui vont s'amuser à te pourrir la vie pour se venger de ce que tu viens de leur faire, mmh ? Ils vont te gâcher l'existence avec des farces à longueur de journée et se feront passer pour de pauvres petites victimes quand on te surprendra en train de les étrangler... un peu comme dans ces vieux films américains tout nazes ! Ils reviendront te hanter jours et nuits, sans jamais te laisser le moindre répit, jusqu'à ce que tu craques !"

L'idée était intéressante... surtout si Lidia pouvait en être la spectatrice !

-"Ils appelleront leurs petits copains pour les aider à t'embêter et tu te retrouveras avec toute une armée de gremlins dans les pattes... tu ne pourras plus faire un pas sans tomber dans l'un de leurs pièges !"

Oui, je sais, les délires de la borgne sont parfois un peu... bizarres... mais on ne pouvait lui reprocher d'essayer de faire un peu d'humour, quand même ! N'empêche qu'elle imaginait bien le troupeau de nains en train d'élaborer des stratégies militaires pour l'embêter dans une cachette secrète, préparer les défenses en cas de contre attaque... une vraie organisation d'enfants terribles qui n'accepte pas que les grandes personnes ne leur marche sur les pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Club de musique
avatar

Nombre de messages : 74
Humeur : Cynique
Race : Métis Démon/humain
Age : Inconnu
Age apparent : En mode gamin : Pas plus d'une 12 aine d'années
En mode Adulte : La vingtaine

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Dim 22 Aoû - 20:07

A peine le petit démon était il entré, qu'il se fit rapidement reconduire à la porte par une planche à pain associable. C'était pas son jour. De plus une petite fée avait profité de sa chevelure pour s'en faire un nid et squatter sa tête sans sa permission... Pas de doute, l'insertion allait être pénible.

La porte ayant claquée derrière lui, il s'immobilisa pour ramener son attention sur le premier problème, la petite fée squatteuse de tête. Un de ses sourcils tiquait nerveusement, signe d'un agacement qui commençait à se profiler dangereusement. Levant les yeux en direction de la petite joyeuse, il dit d'un ton blasé.


"Barre toi... ... ... allez barre toi!.... .... Bon ok tu peux rester..."

Ce problème étant résolu, il allait pouvoir passer au suivant. La porte de la salle d'attente. Il entendit alors l'une des filles parler de lui comme d'un gosse, ce qui le fit sourire. L'autre qui l'avait accompagné devait certainement se trouver toujours derrière pour palier à tout retour du "môme". Bah, tant pis pour elle.

Il ouvrit alors celle ci tout doucement jusqu'à sentir quelque chose buter contre elle. Ne souhaitant pas faire mal inutilement à la personne qui faisait obstacle, il continua à pousser en douceur pour entrainer la gêneuse avec la porte qu'il poussait. Le gamin ne semblait même pas gêné par le poids qu'il bougeait. Comme quoi il ne fallait jamais se fier aux apparences... Petit mais costaud.

Une fois rentré, il ne chercha même pas à se vanter de ce qu'il venait de faire, et retourna s'asseoir. Après quelques secondes de silence, il finit par pousser un soupir de lassitude et répondit :


" J'ai déjà vu plus que de simples petites culottes... Ta tenue ne me dérange pas... Et pour ce qu'il vient de se passer... C'est pas mon genre de me venger pour un truc aussi naze..."

Il leva alors les yeux au ciel comme pour demander ce qui le poussait à faire le geste gentil qu'il allait commettre et sortit de sa poche intérieure un petit flacon argenté avec écrit dessus "Vodka". Il envoya alors celui ci à la fille qui l'avait mis à la porte

" Si t'as réellement envie de boire un verre... Ça me dérange pas de partager."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Dim 22 Aoû - 20:32

Ils s'étaient fait mettre dehors ?!! La petite blonde n'en revenait pas !! Elle ne pensa même pas à s'envoler de la tête blanche qui lui servait de reposoir pour éviter de se faire mettre à la porte par la grande. Et pourtant, elle avait senti que celle-ci était du même genre qu'elle... Mais en plus mauvaise !! Ainsi les mauvaises fées ça existait aussi ?!

Le gamin, pas si gamin que ça, essaya sans grande conviction de la déloger de sa tête. Elle y était bien installée et ce n'était pas plus mal qu'elle soit ainsi posée pour entendre les paroles de l'autre fille qui se tenait dans la salle d'attente lorsqu'ils étaient entrés. Des mômes, des gosses, des gnomes... !! Leda se leva vivement et tapa du pied en mettant ses mains sur ses petites hanches. Non mais !! Pour qui elle se prenait celle-là de juger si vite les gens ! La petite et gentille fée était un peu en colère... juste un peu car comment si joviale créature peut en vouloir longtemps à quelqu'un d'autre...

Toujours était-il que lorsque Sho ouvrit avec une facilité déconcertante la porte derrière laquelle se trouvait la grande et pas gentille fée, la version adorable de 15 centimètres s'élança en battant vivement de ses ailes translucides pour aller se placer juste sous le nez de celle qui s'appelait Lidia. Droite comme un i, elle avait mis ses petites mains sur ses petites hanches et fixait de ses petits yeux verts la grande en face d'elle. Elle ne souriait pas et parlait avec une vitesse impressionnante. Mais toujours par télépathie.


" C'est pas parce qu'on est petit qu'on est des enfants !! Non mais, c'est quoi cette discrimination ?! C'pas juste ! Tu sais pas que les fées c'est toujours de petites tailles... sauf celle-là qu'ya bien poussé... ! Chez moi, j'suis en âge de découvrir le monde, j'suis une adulte responsable maintenant ! Les fées sont astucieuses, espiègles, rapides et toujours de bonne humeur. Celle-là fait encore exception à la règle et j'sais pas pourquoi ! >___< C'pas juste ! Même si c'est mieux d'être joyeuse et souriante ! Parce que d'abord, c'est que les gens attendent de nous, qu'on soit jolie et gentille !! Alors faut pas être discriminatoire comme ça! Les gosses ne sont pas toujours petits et les petits ne sont pas toujours des gosses ! "

Et pourtant, elle eut pour conclure ce petit monologue une mimique complètement enfantine. Elle tira sa petite langue rose et s'envola jusqu'à toucher le plafond pour exécuter quelques pirouettes dans les airs.

" Pis si vous êtes pas contents, c'est pareil !! " fit-elle en s'adressant à tous. Elle ne partagea pas son rire avec eux, vu les têtes d'asociaux et de blasés sur lesquel elle venait de tomber.
Et bien, pour une première approche de l'école, il était clair que la petite demoiselle était mal tombée... Elle décalait alors trop avec la mentalité de ces trois-là. Mais cela n'entacha pas sa motivation et sa bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Dim 22 Aoû - 21:10

Une fois la porte fermée, Ivy ne prit pas la peine de regagner sa place. Cependant, elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. La borgne avait vu juste : noter fée évitait au maximum tout ce qui n'avait pas le foie nécessaire pour boire plus de trois bières sans faire de comas éthylique. Et les divagations de l'autre ne lui donnaient absolument pas envie de devenir mère ou foyer ou nounou. Imaginer ces petits trucs s'amuser à lui jouer des tours à longueur de temps sans pouvoir les noyer ou les écorcher vifs en retour lui donnait des sueurs froides...

-Si jamais un truc comme ça devait se produire, je crois que je deviendrais alcoolique pour oublier. Ou que je les boufferais tous.

Bien évidemment, la seule vraie option valide parmi ces deux là était la deuxième même si elle n'était pas née ogresse. Après tout, comment devenir alcoolique quand on s'appelle Ivy et que l'alcool n'a pas plus d'effets sur soi que de l'eau?

Lorsque la jeune fée sentie quelque chose buter contre elle, elle se déplaça lentement vers le coté, accompagnant le mouvement de la porte. De nouveau, la miniature à la chevelure blanche entra dans la salle d'attente. Quelque peu étonnée, Ivy le regarda s'assoir et faire deux trois commentaires. Elle ne put s'empêcher de retenir un très léger sourire. Il était marrant ce gamin. Du genre à qui on a envie de donner des baffes au bout de cinq minutes, mais pour l'instant il était encore marrant. Reste à savoir quand est-ce que l'envie de meurtre saisira Ivy... La fée attrapa au vol la flasque argentée. Elle l'ouvrit et huma le liquide qu'elle contenait. Après une petite seconde de réflexion, elle se fit plaisir et but. au moment elle rebouchait le récipient, une personne de l'administration pénétra dans la salle et appela Ivy. L'air de rien, elle renvoya le flacon vide au mioche juste avant de sortir de la salle. Lui, il serait peut-être bon de le garder à l'œil... Enfin, s'il ne devient pas trop enquiquinant et qu'il ne la ramène pas trop. La fée ne prit la peine ni de dire au-revoir aux autres énergumènes, ni de fermer la porte après être sortie.
Revenir en haut Aller en bas

Club nature
avatar

Nombre de messages : 72
Humeur : Humide ?
Race : Grenouille !
Amour : Coâ ?
Age : 17
Age apparent : 17

MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   Sam 28 Aoû - 15:00

Oups... voilà que la mini-pouce volante venait faire la morale à notre feu follet. Non mais, elle n'avait pas plutôt envie d'aller embêter la grande asperge ?! Décidément pas très fan de ce genre de monologues ennuyeux et télépathiques, Lidia tenta de chasser la fée de quelques revers de la main, comme elle le ferait avec une mouche qui qui s'amuserait à lui tourner autour. La borgne à l'oeil bleu fut soulagée lorsque la p'tite chose féérique s'envola au plafond après avoir fait une grimace qui était en totale opposition avec son petit monologue. En attendant, l'autre mioche devait avoir reçu une sacrée éducation, tiens ! Voir plus que de simples petites culottes, à son âge ? Ben tiens ! Amusée, Lidia ébouriffa les cheveux blancs du môme "précoce" et lui dit :

-"Hooo, c'est vrai, t'as sûrement déjà du voir ta mère prendre son bain... effectivement : ça change tout !"

En attendant, il avait lancé une flasque contenant un liquide -qui devait surement s'apparenter à de l'eau ou du jus d'orange- à la géante verte, qui en profita pour boire un coup avant de s'en aller, sans même prendre la peine de dire au revoir à qui que ce soit ! Ha ben bravo la politesse ! Même si, dans un sens, ce n'était certainement pas ça qui allait choquer notre adolescente. Niveau impolitesse, elle avait déjà fait bien pire, vous pouvez me croire. Bien... maintenant que "honey" était partie, Lidia ne voyait plus aucune raison pour elle de rester dans cette salle d'attente. Baby sitter, ce n'était vraiment pas son trip, loin de là ! Jamais on ne lui avait demandé de supporter et prendre soin de deux mômes, et c'était tant mieux. Ils resteraient sages deux minutes, puis commenceraient à faire des bêtises, à se chamailler, la fée clochette se prendrait un mauvais coup et ça finirait par un accident ou une crise de larmes. Non, non, non ! Lidia n'avait aucune envie d'être mêlée à ça !

-"Bon allez, moi j'suis déjà inscrite et validée, je m'en vais voir à quoi ressemble ma chambre !"

Elle tourna le dos aux mioches et leur fit un salut de la main assez négligé tout en sortant de la pièce.

-"Bye les nabots, on se reverra surement plus tard ! Et pas d'bêtises, hein !"

Et la voilà partie, n'ayant dit sa dernière phrase que par principe... comme si elle en avait quoi que ce soit à faire qu'ils fassent des bêtises ou non ! Dans le cas où ça arriverait, les profs ne se priveraient sans doute pas de les bouffer tout crus. En tout cas, d'après ce qu'elle en avait vu, ils n'avaient pas l'air des plus amicaux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La salle d'attente, où on attend. [Honey & qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [rp]Salle d'attente pour les patients
» La salle d'attente
» strip poker dans une salle vide [PV Cassandra et Jun]
» Salle d'attente
» La Salle du Feu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster School Madness :: Archives autres-
Sauter vers: