Bienvenue dans cette école complètement loufoque où les créatures de contes, mythologies et légendes se retrouvent pour un enseignement et une nouvelle vie hors du commun.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une escale dans l'infirmerie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Une escale dans l'infirmerie.   Dim 14 Fév - 19:27

Ses canines développées ressortaient légèrement de sa bouche. Il avait faim. Certainement parce que son corps était faible. Peut-être devait-il aller en dehors de l'école, chercher quelqu'un à se mettre sous la dent. Et c'est ce qu'il comptait faire mais quelque chose attisa sa faim. Du sang, il y avait du sang quelque part, il tenta de le localiser grâce à son flaire; Lorsqu'il sentit le sang parfaitement conservé pas loin de lui. Il s'y précipita rapidement dans l'espoir de le boire. Finalement il poussa une porte, personne à l'intérieur. Mais tout portait à croire qu'il s'agissait de l'infirmerie. En tout cas l'infirmier ou l'infirmière n'était pas là, donc aucune raison de se soucier d'une moindre politesse. Son nez lui disait promptement que le sang se trouvait juste là. Plus précisément dans ce placard, juste là. Il tenta de l'ouvrir de façon conventionnelle. Malheureusement, il était fermé à clé. De sa main valide, il frappa la porte qui se brisa sous le choc. du trou qu'il avait formé, il chercha par tâtons le sac plastique qui devait contenir le précieux fluide vital.

Enfin, ça y était, il le touchait ! Il le saisit, le sortit, l'admira trois secondes, pour enfin planter ses crocs dans la chose qui allait certainement lui faire le plus grand bien. Sa faim apaisée, ses forces pratiquement revenues. Il songea à retourner voir cette femme. Pourtant, il n'en avait pas encore le désir. Le sort qu'elle lui avait lancé semblait toujours faire effet. Tant pis. Il opta pour sortir dans un premier temps de cette pièce. Trop de blanc à son goût. Et lorsqu'il s'apprêta à sortir, il entendit un bruit de pas venir dans sa direction. C'était mauvais, il se hâta et se cacha sous le lit.


"- Huh ? Mais pourquoi je me cache, moi ?!!"

Consterné. Il était consterné.
Revenir en haut Aller en bas

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Une escale dans l'infirmerie.   Lun 8 Mar - 11:41

J'avais décidé entre deux cours d'aller me dégourdir les jambes pour résister à la tentation de trépigner sur ma chaise plus longtemps. Je m'étais séparé de la classe à l'instant précis où la sonnerie avait retentit, pas une seconde de plus et maintenant que j'avais couru à travers les couloirs je cherchais quelque chose à boire, mais je ne savais pas où aller et aucun distributeur ne semblait trainer dans les parages. Au bout du couloir j'entendis quelque chose, je n'arrivais pas à savoir ce que c'était et j'étais curieux de savoir justement. J'ouvris en m'excusant plusieurs portes, en fait elles étaient toutes fermées à clés ce ne fut que la porte de l'infirmerie qui s'ouvrit.

"Excusez-moi, ilyaquelqu'un ? J'aientendudubruit."

Un rapide regard à droite et à gauche, personne. J'avais dû me tromper, j'allais repartir aussi vite que j'étais venu mais j'aperçus le placard cassé. J'allais peut-être trop vite en conclusion mais c'était ce que j'avais dû entendre dans le couloir et je n'avais vu personne sortir avant mon arrivée.
Je me demandais si des gens étaient capables de se rendre invisible dans l'école.

"Y'avraimentpersonne ?"

La salle n'était pas si grande donc tout vérifier du regard n'était pas long. Je remarquais à ce moment une sorte de poche vide sur une table, je pensais que les infirmeries se devaient d'être propres alors laisser trainer des trucs pareils ça ne se faisait pas. Je la pris pour la jeter dans la poubelle plus loin. Pas moyen j'étais nul pour tirer j'avais loupé la poubelle et pas de peu. En soupirant j'allais la chercher par terre près du lit et en me baissant, je "trouvais" enfin quelqu'un... sous le lit ?!

"Salut."

Je me sentait bête à dire comme si de rien n'était salut à un gars caché sous un lit de l'infirmerie.

[Tu n'as pas dis ce que tu faisais de la poche de sang donc j'en ai profité si ça te vas.]


Dernière édition par Ano-Kyji Xatilkyozeetsu le Dim 9 Mai - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Une escale dans l'infirmerie.   Dim 9 Mai - 12:45

"..."

Alraune se sentait réellement idiot à ce moment précis. Le tuer pour éviter que cela se sache ? Ah même en y pensant sérieusement, il ne se sentait pas d'humeur. Pourquoi avait-il eut l'idée de se cacher sous ce lit ? Bon sang ! Il se dégagea et se releva. Il ne répondit pas. De toute façon, il ne se sentait pas à saluer après une telle situation gênante pour lui. Le grand Alraune Rangda. L'hybride observa celui qui l'avait découvert avant de demander agressivement comme à son habitude..

"-T'es quoi toi ? T'as l'air humain. Y a des humains ? C'est pour servir de repas ?"

Et voilà qu'il posait des questions. Il était vraiment calme en fait. Mais la politesse, même en étant calme, il ne la connaissait pas.


"- Chuis nouveau, t'as pas intérêt à me salir. Compris ? Et me sous-estime pas sous prétexte que j'ai un bras en moins. Tu serais déçu de voir à quel point je peux te botter le derrière."

Il pesa son regard sur l'homme, le jugea en un instant avant d'afficher son habituel sourire arrogant. Comment allait-il réagir ? Là était toute la question.
Revenir en haut Aller en bas

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Une escale dans l'infirmerie.   Dim 9 Mai - 14:45

J'eus la joie de n'avoir aucune réponse de celui caché sous le lit, il était juste sorti de sa cachette, je reculais de quelque pas pour ne pas trop le gêner. Si j'étais à sa place je n'aurais sans doute pas répondu non plus, sauf que jamais je ne me serais caché sous un lit. Rester debout sans bouger c'est déjà dur alors je n'aurais pas tenu aussi longtemps que lui sans bouger sous un lit.
Par contre quand il parlait il me fichait un peu la trouille, pas étonnant quand, en tant qu'humain, je suis comparé à un garde-manger. Je le pointais du doigt tout en lui répondant.

"C'estplutôt "t'esqui ?" qu'onposeenpremièrequestion, pas "t'esquoi ?". Etj'aipasl'airhumain, jesuishumain.
Maisjesuiscontrelefaitdefinirenrepas ! Leshumainsc'estpasdescasses-croute !"


Je n'étais pas venu dans cette école pour me faire manger ! Je ne savais pas ce que ça faisait d'être bouffé et ce n'était pas aujourd'hui que je voulais le savoir. Je ne veux jamais savoir ! Le problème c'est qu'il avait l'air de m'en vouloir alors que je n'avais rien fait. Et qui se méfierait d'un gars comme moi qui fait plus d'une tête de moins que pas mal de monde. Je secouais les bras devant moi pour montrer qu'il se trompait sur mon cas.

"Jenevaisrientefaire, promis. Etj'aipasàtesous-estimer, jamaisjevoudraismebattreavectoi ! Jeneveuxmebattreavecpersonne.
Maisattend, commentuasperdutonbras ? Etpourquoitutecachaissouscelit ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Une escale dans l'infirmerie.   Dim 9 Mai - 15:08

Son sourire disparut, un visage plus sérieux apparaissait. Alraune ne comprenait pratiquement rien de ce que l'humain disait. Du moins, il ne comprenait pas tout de suite. Et oui, ce visage grimaçant, avec des sourcils qui se fronçaient, était celui de sa concentration pour parvenir à une réflexion. Que baragouinait-il ? Faisait-il exprès de parler comme ça ? Peu importe, cela l'énervait même si ce n'était que très légèrement.

"- J'capte rien quand tu causes. Mon bras ? Je l'ai perdu face à cette femme qui te fait passer ton entretien. Je compte bien le récup. Une fois que je lui aurai botter les fesses et que je l'aurai violer jusqu'à ce qu'elle me supplie d'arrêter. Héhéhé, rien que d'y penser, j'ai hâte que ce moment arrive.

Son visage afficha un sourire sadique et il laissa sa langue lécher ses lèvres. Qui pourrait savoir ce qu'il avait en tête à ce moment présent ? Personne ne voudrait savoir ça...

"-Enfin t'as l'air appétissant. Je sais pas ce qu'un humain fait dans cette école s'il n'est pas là pour être un garde-manger. Surtout que ton sang et ta chair ont l'air de ne vraiment pas être mauvais. J'aime les gosses avec leur chair tendre et leur sang doux.
Ses lèvres furent léchées une seconde fois par sa langue alors qu'il matait celui qui venait de le prendre en flagrant délit entrain de se cacher sous un lit. Alors dis-moi, qu'est ce que tu fais ici, humain ?"

Évidemment, il n'avait pas si faim que cela. Après tout, il venait de boire du sang. Mais suivant la réponse, il serait bien possible qu'il garde un oeil sur lui dans le futur. Pour s'en servir d'en-cas, un jour où il aurait un autre petit creux comme aujourd'hui. De toute façon, il se sentait bien faible depuis son combat contre cette femme. Donc se battre tout de suite pourrait s'avérer être une mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas

Club d'art
avatar

Nombre de messages : 212
Humeur : Survolté
Race : Humain (oué j'vous assure ! bon d'accord immortel aussi.)
Age : 19 ans

MessageSujet: Re: Une escale dans l'infirmerie.   Dim 9 Mai - 16:41

Je trouvais qu'il devenait très sérieux d'un coup quand je parlais, je ne savais pas comment le prendre, mais ça ne me rassurait pas de voir ça. Quoi qu'en voyant sa tête j'en déduisais, par rapport à ce que je voyais régulièrement, qu'encore une personne ne me comprenait pas beaucoup. Il l'avouait même, franc c'était bien ça, en fait non il était beaucoup trop franc, ce n'était plus de la franchise à ce stade pour moi, c'était un fou. Je devais être pâle en l'écoutant. C'était qui ce gars ?!

"Maist'escomplètementmaladecommetypetoi ! "

Je paniquais en l'entendant raconter ses envies de pure psychopathe en manque de sadisme. Par contre je penchais la tête en me demandant malgré la situation dans quel sens il disait que j'étais appétissant. Je secouais la tête quelque soit le sens ça ne me convenais pas du tout du tout ! Et il remettait sur le plat cette histoire qu'il prenait les humains comme nourriture, c'était un vampire pour penser ça ? À le voir se lécher les lèvres j'avais envie de lui agripper la langue entre mes doigts pour qu'il arrête, le problème c'était sa réaction et c'est trop baveux. Je tapais du pied par terre par reflex, la discussion était là mais on ne bougeait pas.

"Jenesuispasungosse ! Jesuislàpourétudieretj'aientendudubruitc'estpourçaquejesuislà. Maispourquoijeteréponds ? Çanem'étonnepasquetuaisperdutonbrasdevantlaprof, t’asl’airsuperdangereux ! "

Je le pointais encore du doigt et dans mon malaise en sa présence ou je me passais une main dans les cheveux toutes les trente secondes ou je remettais en place mes écouteurs. Je ne dis rien comme quoi je protègerai la personne avec qui il avait passé l’entretien. C’était peut être celle avec qui j’avais passé le mien, mais c’était une école plus pour les monstres ici, donc, qui que ce soit, elle devait savoir se défendre pour avoir pu en plus lui avoir tranché un bras. Moi je savais à peine me battre et sûrement pas contre des gars dans son genre. Le truc c’est que je m’attendais à ce que ça se finisse mal cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une escale dans l'infirmerie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une escale dans l'infirmerie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à l'infirmerie
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster School Madness :: Archives RP-
Sauter vers: